Vidéo Produire du miel pour lutter contre la déforestation ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Pour lutter contre la déforestation et le réchauffement qui ravagent la mangrove de Kassel, l'association Poumolindiana a décidé d'y produire du miel.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Pour lutter contre la déforestation et le réchauffement qui ravagent la mangrove de Kassel, l'association Poumolindiana a décidé d'y produire du miel.

Bienvenue dans la mangrove de Kassel, à quelques kilomètres de Kafountine en Casamance. La mangrove, c'est cette forêt qui pousse sur les marais et qui est menacée par le changement climatique.

Des soldats très efficaces

Depuis les années 1970, la mangrove sénégalaise a perdu 45000 hectares, soit un quart de sa surface. Pour la protéger, l'association Poumolindiana a décidé d'y produire du miel. L'objectif : utiliser les abeilles comme élément perturbateur des potentiels destructeurs de la mangrove. "On utilise les abeilles avec les ruches en les installant un peu partout dans la mangrove. Donc, au lieu de rester là, à parler avec les gens, à leur interdire de couper, on utilise ce soldat pour pouvoir faire le travail. Parce que la personne qui se donne pour venir détruire la mangrove, une fois qu'elle commence à couper une branche ou une racine de palétuviers, les abeilles vont se fâcher et elles vont venir vers lui. Il sera obligé de laisser son matériel et de fuir", explique Salmond Diatta, secrétaire de l’association Poumolindiana.

Depuis 2018, l'association a produit plus de 100 kilos de miel. Très réputé pour son goût sucré salé et sa couleur claire, le miel de mangrove est vendu 7500 francs CFA le litre, contre 1200 francs CFA pour les miels ordinaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travailler avec les animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.