L'Etat financera la poursuite de l'accompagnement des enfants placés devenus majeurs

Les conseils départementaux ont reçu l'instruction de ne pas mettre fin à leur accompagnement de jeunes bénéficiant de l'Aide sociale à l'enfance à leur majorité. Mais ils ne sont pas forcés de suivre ces recommandations du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire d'Etat à l'Enfance Adrien Taquet quitte le palais de l'Elysée à Paris, le 29 septembre 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le gouvernement va demander aux départements de poursuivre temporairement leur accompagnement des jeunes dépendant de Aide sociale à l'enfance (ASE) devenus majeurs, a annoncé Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat à l'Enfance, mercredi 29 septembre. Depuis le premier confinement, en mars 2020, les conseils départementaux ont reçu l'instruction de ne pas mettre fin à leur accompagnement des enfants placés à leur majorité, en raison des difficultés pour obtenir stage ou emploi pendant la crise sanitaire.

Mais cette mesure devait prendre fin au 30 septembre. Les associations de protection de l'enfance s'inquiétaient donc que des milliers de jeunes placés dans des familles d'accueil, hôtels ou foyers gérés par l'ASE se retrouvent à la rue le 1er octobre.

"Si des jeunes ne trouvaient pas de solution, je demande aux départements de poursuivre la prise en charge des enfants et l'Etat compensera."

Adrien Taquet, secrétaire d'Etat à l'Enfance

devant la commission des affaires sociales au Sénat

"L'Etat partage notre volonté de ne pas laisser à la rue les enfants placés, mais en l'absence d'une loi nous n'aurons pas de voie de recours si des départements ne suivent pas ses recommandations, ce qui a été le cas ces derniers mois", s'inquiète toutefois Lyes Liouffok, membre du collectif Cause Majeur !, qui rassemble une vingtaine d'associations de protection de l'enfance. Le texte de loi a été voté à l'Assemblée nationale en juillet, mais n'est pas encore adopté par le Sénat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Services à la personne et aide à l'enfance

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.