Job : fille au pair

Pour partir à l'étranger quand on a peu de ressources, un poste de fille au pair peut être une solution idéale. En quoi consiste exactement ce travail ?

Pour un job d'été, pour passer un semestre d'étude à l'étranger, ou tout simplement parce que l'on aime s'occuper d'enfants, il existe de nombreuses raisons de devenir garçon ou fille au pair. Ce statut encadré répond à des conditions légales strictes, mais il est surtout important de bien se mettre d'accord avec la famille d'accueil avant le départ. 

Être fille au pair : qu'est-ce que cela signifie ?

Le travail de fille au pair est, tout simplement, le fait pour une jeune fille de partir vivre à l'étranger dans une famille avec enfants. En échange de l'hébergement, du couvert et de l'accès aux différentes commodités de la maison, la fille au pair s'engage à s'occuper des enfants de la famille. Les activités à réaliser avec les enfants ne sont pas listées exactement. C'est donc à la jeune fille et à la famille de trouver un accord. Il peut s'agir de les emmener et d'aller les chercher à l'école, de jouer avec eux le soir, de les garder, de préparer leur repas, etc. Certaines familles exigent une plus grande implication de la fille au pair et lui demandent d'accomplir des tâches ménagères, comme la vaisselle ou la lessive.

D'une manière générale, présentez-vous au naturel sur votre CV ou auprès de l'organisme de recrutement, et n'essayez pas de peindre un portrait idéal qui ne vous ressemble pas. Une fois sur place, la famille découvrira de toute façon vos qualités et vos défauts. Mettez en avant des qualités importantes pour le travail de fille au pair, comme la patience, le fait de venir d'une famille nombreuse, etc. Réalisez un CV honnête pour trouver une famille adaptée à votre expérience et à vos envies. Inutile, par exemple, de prétendre avoir travaillé avec des enfants pendant de nombreuses années si ce n'est pas le cas ; la famille s'en rendra compte au bout de quelques jours et la confiance sera rompue. 

Fille au pair : quel statut juridique ?

Le travail de fille au pair est soumis à une législation qui vise à protéger les deux parties, mais ne donne pas de définition très précise des différentes activités qui peuvent être demandées. Il est donc impératif de bien s'entendre avec la famille sur les termes du contrat de travail avant de partir à l'étranger, ou de passer par un organisme qui gère la mise en relation.

L'accord du 24 novembre 1969 donne un cadre juridique au travail de jeune fille au pair. Ainsi, il y a certaines conditions à remplir :

  • Tous les jeunes, garçons et filles, peuvent être candidats à un travail de jeune au pair ;
  • Il faut avoir entre 17 et 30 ans ;
  • Il faut être célibataire et sans enfants ;
  • Il faut savoir s'exprimer un minimum dans la langue d'accueil.

D'autres qualités seront appréciées, sans être obligatoires, comme le fait d'être titulaire du permis de conduire ou du BAFA, être non-fumeur, et avoir un cursus scolaire et universitaire plutôt bien suivi.

3 formules de séjours pour filles au pair existent :

  • Au pair : 30 heures de travail hebdomadaire, 4 soirées de baby-sitting et 2 à 3 heures de cours de langue en fonction de son emploi du temps. Ces cours sont, généralement, payés par la famille hôte. Cette formule est la plus connue ;
  • Demi-pair : 3 heures de travail par jour, mais sans rémunération, et 3 soirées de baby-sitting par semaine ;
  • Au pair plus : 35 heures de travail hebdomadaire et 3 à 4 soirées de baby-sitting donnant lieu à une rémunération de 350 ? par mois.