Aveyron : dans les territoires isolés, le casse-tête des aides à domicile

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Aveyron : dans les territoires isolés, le casse-tête des aides à domicile
France 3
Article rédigé par
M. Dana, S. Agrabi, B. Vidal - France 3
France Télévisions

Parmi la longue liste des métiers en tension, figurent les aides à domicile. Pour susciter des vocations, le tarif horaire est augmenté de 15% à partir du 1er octobre. Un coup de pouce du gouvernement attendu avec impatience, notamment dans les zones blanches, ces régions isolées où il faut parcourir beaucoup de kilomètres. 

Chaque jour, Suzanne Bastide, aide à domicile, parcourt des kilomètres dans la vallée de Truyère, dans l'Aveyron, une région isolée du pays, pour rendre visite à ses patients. Chez un nonagénaire très handicapé, elle fait presque office d'infirmière. Le patient reçoit les visites de quatre aides à domicile par jour. "On leur permet de rester chez eux, autant que c'est possible, même quand ce n'est pas toujours facile [...]. On leur apporte surtout du relationnel, c'est très important dans des régions comme ici où on est relativement isolé", déclare Suzanne Bastide. 

Entre 120 et 300 kilomètres par jour

Dans une vallée voisine, la livraison des plateaux repas a été menacée. Il a fallu s'associer avec le département voisin pour maintenir le service. "Suivant les journées, ça va d'une trentaine de plateaux à 70 plateaux", estime Mathieu Domergue, aide à domicile qui parcourt chaque jour entre 120 et 300 kilomètres par jour. "Ce serait mieux d'être payé un peu plus, je pense que les jeunes seraient plus attirés", ajoute une autre aide à domicile. Dès le 1er octobre, les aides à domicile bénéficieront d'une hausse de 15% de leurs salaires. Le gouvernement espère ainsi valoriser leur métier, indispensable dans ces territoires isolés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.