Sauveteurs en mer : une taxe plaisancier pour financer la SNSM ?

Les députés étudient mercredi 19 juin un texte qui vise à faire payer les plaisanciers pour financer les sauveteurs en mer. 

FRANCE 2

Quelques jours après la disparition en mer de trois sauveteurs au large des côtes des Sables-d'Olonne (Vendée), la question du financement de la SNSM se pose. Les députés vont débattre mercredi 19 juin d'un projet de loi visant à taxer les plaisanciers pour contribuer au financement de l'organisation. La contribution des plaisanciers sera variable et progressive. Les bateaux de moins de 7 mètres devront payer 5 € par an tandis que ceux de plus de 15 mètres s'acquitteront d'une taxe de 30 € par an.

Une contribution progressive

 "La Société nationale de sauvetage en mer, ce sont des gens qui sont bénévoles, qui sont volontaires et qui viennent sauver des vies. J'estime que 5 € ce n'est même pas assez" , estime un plaisancier de Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes). La SNSM dispose d'un budget de 32 millions d'euros par an dont 20% de subventions publiques, un chiffre stable alors que les interventions ont doublé ces cinq dernières années. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hommage des sauveteurs de la SNSM le 10 juin 2019 aux Sables-d\'Olonne (Vendée).
L'hommage des sauveteurs de la SNSM le 10 juin 2019 aux Sables-d'Olonne (Vendée). (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)