Vidéo Les conseils de Nico Mathieux pour survivre en pleine forêt amazonienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Article rédigé par

Il s'est lancé le défi de parcourir 200 kilomètres seul dans la forêt amazonienne alors qu'il n'y avait jamais mis les pieds. Et il y est parvenu. 7 choses qui ont permis à Nico Mathieux de survivre en Amazonie.

Rester serein la nuit

Le youtubeur a passé plusieurs jours dans la forêt amazonienne. Parmi les choses qui l'ont particulièrement marqué, il y a les nombreux bruits qui surgissent de partout la nuit et qui peuvent ainsi susciter notre inquiétude. Par exemple, si d'aventure on décide de s'installer à proximité d'un point d'eau, il est fort probable que notre attention soit attirée par les bruits de claquements de dents des caïmans en train de chasser. Aussi, la tombée de la nuit favorise l'arrivée en masse d'insectes comme des araignées, des sauterelles ou encore des blattes. On peut également croiser des félins comme des jaguars ou des pumas. "Ça fait un peu peur parce qu'on a toujours l'impression que c'est ce qui va te bouffer, mais il était juste là pour boire, il a tourné la tête, il a disparu", raconte Nico Mathieux.

Laisser les araignées tranquilles

L'araignée la plus fréquente dans la jungle s'appelle la phoneutria. Elle est très dangereuse : en cas de piqûre, elle peut provoquer des vomissements et des fièvres. Pour les hommes, ça peut provoquer "une érection douloureuse". "Mais pas liée à un stimulant érotique", ajoute le youtubeur. Il est donc important de ne pas les toucher et de rester vigilant. "Leur méthode de chasse, c'est de se mettre sur des feuilles, attendre que quelque chose passe. Et dès qu'il y a quelque chose qui passe, elle saute dessus", précise Nico Mathieux.

Écouter l'oiseau sentinelle

L'oiseau sentinelle a un avantage : il crie quand quelque chose arrive. "Généralement, je l'entendais dès que j'avançais, parce qu'il prévenait les animaux que j'arrivais, mais si je l'entendais crier au loin, je savais qu'il y avait du coup un animal au loin, j'étais au courant, et du coup, je faisais un peu plus de bruit pour le faire fuir en arrivant", explique Nico Mathieux.

Prendre un hamac

Pour dormir, le hamac est un vrai allié. Il peut notamment vous protéger des serpents en chasse et des fourmis. 

Ne pas (trop) se couper

Dans la jungle, tout peut s'infecter. Il faut donc être vigilant et éviter au maximum de se couper, par exemple lorsque vous enlevez des lianes.

Avoir une pince à épiler

"C'est presque vital", assure Nico Mathieux. Dans la jungle, il y a un nombre considérable d'épines qui peuvent vous transpercer la main. "Ça t'arrive à peu près tout le temps, donc le soir, il faut les enlever une à une, bien prendre le temps, parce qu'en plus, elles sont toxiques, donc ça s'infecte super vite", détaille le youtubeur avant de conclure : "Il faut éviter le plus possible de toucher la végétation."

Boire de l'eau

Nico Mathieux préconise de boire jusqu'à 12 litres d'eau par jour. "Tu transpires instantanément, ton corps, il a besoin d'être refroidi, donc l'eau, elle s'évapore totalement par tes pores", explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.