Vidéo Ils ont créé leur propre Pékin Epress : Pékin Hesspress

Publié
BRUT
Article rédigé par

2 équipes, 700 kilomètres à parcourir pour rentrer à Toulouse, sans argent parce que c'est la hess... Pour Brut, Djilsi et Sacha racontent les coulisses de leur jeu Pékin Hesspress.

L'équipe 1 décide où va l'équipe 2 et vice versa. Pas d'argent à dépenser, pas d'aide des abonnés pour avancer. Le premier arrivé à une terrasse au Capitole de Toulouse gagne. Djilsi et Sacha ont créé Pékin Hesspress, un genre de Pékin Epress revisité. "Les deux règles à absolument ne pas transgresser, c'est : ne pas s'aider des abonnés pour avancer et ne pas dépenser un seul centime."

"Par contre, c'est fou de voir comment personne ne nous aidait. C'est exceptionnel", sourient les deux acolytes. Ils se souviennent notamment être allés dans une boulangerie où ils se sont vus refuser de l'eau. "Ça faisait 24 heures qu'on n’avait pas mangé, on avait à peine bu." Si les deux amis ne s'estiment pas dans le besoin, ils regrettent de constater que de nombreux sans-abri doivent être dans la même situation. "On n'était pas dans le besoin donc ça va, c'est pour une vidéo, mais je me mets à la place des gens, des mecs qui sont dehors, etc. En vrai, c'est dur parce que pour avoir ne serait-ce qu'un peu à manger ou un peu d'eau gratuitement, c'est vraiment du sport."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.