Vidéo "Il faut arrêter de croire que le parfait existe" : un jour avec Eva Queen

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Article rédigé par

À seulement 20 ans, elle a été sacrée artiste féminine francophone de l'année aux NRJ Music Awards. Brut a passé la journée avec Eva Queen près de Nice, là où tout a commencé.

"Il y a 3 ans, j'étais en mode lycée. Aujourd'hui je suis cheffe d'entreprise." Brut a passé une journée avec la chanteuse française Eva Queen. Encore lycéenne il y a trois ans, elle cumule aujourd'hui les certifications sur ses titres - or, platine, diamant - et est suivie par des centaines de milliers de followers sur les réseaux sociaux. On a donc retrouvé la jeune artiste à côté de Nice, dans le petit village où elle a grandi. Eva Queen a très bien vécu les débuts de son ascension mais reconnaît être arrivée à saturation. "Je suis pas non plus un objet qu'on déplace et qu'on peut mettre de partout", confie-t-elle.

"Il y a trop de vulgarité qui devient normale"

Eva a donc profité des confinements pour s'accorder une pause et reprendre sa vie en main. "J'ai décidé de faire ce que j'avais envie et ce que j'aimais et pas ce qu'on me conseillait", précise la chanteuse. Forte de son expérience, Eva veut aujourd'hui rappeler que le "bonheur de chacun est propre à chacun". "Il ne faut pas se mettre dans un moule, comme ça, comme on est en train, tous, de faire", estime-t-elle. Elle pointe notamment les réseaux sociaux, leur rôle dans le mal-être de certains jeunes et la banalisation de la vulgarité. "Il faut arrêter de croire que le parfait existe parce que ça n'existe absolument pas", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.