Var: l'arrière-pays à la cote

Des vacances moins chères que sur la côte et plus calmes, la fréquentation de l'arrière-pays du Var est une alternative de plus en plus prisée par les touristes.

FRANCE 2

Difficile de trouver un espace libre pour déplier sa serviette sur le littoral varois, les plages sont noires de monde et les températures caniculaires. À quelques kilomètres, perchés à 10 mètres de hauteur, certains ont fait le choix de passer des vacances dans l'arrière-pays. Pour tenter d'attirer une clientèle en quête de calme et de grands espaces, le Haut Var met les bouchées doubles : une piste cyclable à 3 millions d'euros, 4 millions pour construire une base nautique en pleine garrigue.

15% de fréquentation de plus en cinq ans 

L'objectif est de séduire une clientèle qui fuit la foule, mais pas la chaleur. Les prix sont parfois deux fois moins chers que sur le littoral. Plusieurs Belges sont propriétaires dans un lotissement. Ils ont pu acheter une maison deux fois plus spacieuse qu'au bord de la mer. Les investissements pour accueillir les touristes sont bien accueillis par la population locale, même si certains craignent que l'afflux fasse monter les prix de l'immobilier. Pour l'instant les efforts payent, la fréquentation a augmenté de 15 % en cinq ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le littoral varois, le bon plan pour les vacanciers.
Le littoral varois, le bon plan pour les vacanciers. (FRANCE 2)