Vacances d'été : "On a des niveaux de réservations parfois supérieurs à 2019" se réjouit un professionnel du tourisme

Parmi les Français, 46 % ont choisi de partir sur le littoral, vient ensuite la campagne, la montagne et le tourisme urbain.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le poste de secours, sous drapeau vert, de la plage de Toreilles (Pyrénées-Orientales) en juin 2021. (JC MILHET / HANS LUCAS)

Alors que les vacances scolaires démarrent, Christophe Marchais, directeur général adjoint d'ADN Tourisme, la Fédération nationale des organismes institutionnels de tourisme, s'attend à une belle saison estivale 2021. "On a des niveaux de réservations qui sont parfois supérieurs à 2019", assure-t-il vendredi 2 juillet sur franceinfo.

Cette année, il note que l'on remarque "un équilibre presque parfait entre les volontés de départ pour le mois de juillet et celles pour le mois d'août. Ce qui n'était pas le cas l'année dernière avec des pics de fréquentation pour le mois d'août." Pour ce qui est des clientèles étrangères, "c'est un peu plus difficile" selon lui. Si les Belges et les Allemands continueront de passer leurs vacances en France cette année, Christophe Marchais a "de grosses inquiétudes" au sujet des Britanniques.

Le tourisme urbain recule, le "tourisme naturel" a la côte

"Les Français ont privilégié les destinations plutôt sud et ouest. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la région Occitanie, la région Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne et la Normandie", détaille-t-il. Selon lui, 46 % des Français ont choisi de partir sur le littoral, "ensuite c'est la campagne, ensuite c'est la montagne et, enfin, c'est le tourisme urbain." "Le tourisme dans les villes attire moins, souligne Christophe Marchais, Paris souffre beaucoup en ce moment en termes de fréquentation" notamment. Il reste des réservations disponibles, selon lui. "80 % de l'activité se répartit seulement sur 20 % du territoire donc il reste énormément de possibilités."

Selon lui, les professionnels du tourisme sont optimistes. "On a des niveaux de réservations qui sont parfois supérieurs à 2019. Beaucoup de réservations dans l'hôtellerie de plein air par exemple." Le "tourisme naturel" attire de plus en plus également, "il y a une envie de grands espaces, de nature, de se retrouver avec les amis et la famille". Les activités de randonnée ont notamment beaucoup de succès. Pour lui, "cette reprise est encore fragile et la vaccination sera la solution pour qu'on ne vive pas ce que d'autres pays vivent aujourd'hui."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.