TVA : les restaurateurs n’ont pas tenu parole

Une étude remet en cause la pertinence de la baisse de la TVA à 5,5%. Selon celle-ci, la mesure aurait davantage profité aux employeurs qu’à leurs salariés ou aux clients.

Voir la vidéo
France 3

On vous l’avait promis : des plats moins chers dans les restaurants. C’était la contrepartie de la baisse de la TVA à 5,5%. Mais en neuf ans, la note pour les clients s’est-elle vraiment allégée ? Selon une étude, les prix ont bien diminué, mais très peu : -1,9% seulement. Pourtant, la baisse de la TVA a coûté 3 milliards d’euros à l’État. Un milliard devait profiter aux employés, un milliard aux clients, un autre aux restaurateurs.

Les restaurateurs fustigent l’État

Dans les faits, les employés n’auraient bénéficié que de 558 millions d’euros, les clients de 762 millions, les restaurateurs ont donc gardé pour eux 1,68 milliard d’euros. Les restaurateurs s’étaient aussi engagés à recruter 40 000 personnes. Mais selon l’étude, il n’existe aucune preuve de création d’emploi. Certains restaurateurs se défendent et remettent en cause la véracité de l’étude. Selon la profession, c’est l’État qui n’a pas rempli ses engagements. Le taux de TVA est progressivement remonté à 10% dans la restauration.

Le JT
Les autres sujets du JT
La TVA dans la restauration était passée en 2009 de 19,6% à 5,5%, puis à 7% en 2012.
La TVA dans la restauration était passée en 2009 de 19,6% à 5,5%, puis à 7% en 2012. (DAMIEN MEYER / AFP)