Tourisme : le filon du frisson

Le marché des activités à sensations fortes est en plein essor en France. Une stratégie employée par les privés et les collectivités publiques pour augmenter leur chiffre d'affaires. 

FRANCE 2

Repousser ses limites, s'envoler en parapente, faire du parachute au-dessus de la mer, sauter dans des canyons, ou survoler des forêts, les activités à sensations fortes sont un marché en plein essor en France. Au coeur de l'Aveyron, un viaduc accueille 3 000 sauts à l'élastique par an. Yvan Sorro est l'un des pionniers de la discipline en France, il loue le pont à un propriétaire privé 2 500 euros la saison pour exercer son activité. Il doit aussi acheter ses élastiques en latex, entièrement fabriqués à la main, 2 000 à 2 500 euros pièce. Il dirige également une base de loisir qu'il a fondé en 1995 à Millau. Il a diversifié son offre d'activités pour accueillir une clientèle plus large. "Aujourd'hui c'était acrobranche, demain c'est parapente et la semaine prochaine on prend la direction de l'Espagne pour faire du surf", témoigne une touriste. 

La bonne stratégie : la diversification

S’adapter à tous les publics a fait prospérer la société d'Yvan Sorro. "Aujourd'hui le chiffre d'affaires est de 640 000 euros", annonce-t-il. Un bon filon exploité aussi par les collectivités publiques, comme la tyrolienne de la station de La Colmiane (Alpes-Maritimes) qui est la plus longue de France. Une installation à plus de 2 millions d'euros. Les attractions estivale sont faites doublé le chiffre d'affaires de la station (1,2 millions d'euros).

Le JT
Les autres sujets du JT
Olivier Peyre a réalisé un tour du monde à vélo, en voilier et en parapente, de juillet 2008 à décembre 2015.
Olivier Peyre a réalisé un tour du monde à vélo, en voilier et en parapente, de juillet 2008 à décembre 2015. (OLIVIER PEYRE)