Restauration : en manque de main-d'œuvre, certains établissements embauchent des jeunes sans expérience

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Restauration : en manque de main-d'œuvre, certains établissements embauchent des jeunes sans expérience
France 2
Article rédigé par
G. de Florival, M. Justet, F. Daireaux, N. Leydier, E. Urtado - France 2
France Télévisions

Pendant les sept mois de fermeture des restaurants, la main-d'œuvre s'était petit à petit évaporée. Un coup dur pour les professionnels lorsqu'il a fallu de nouveau être opérationnels. Désormais, les postes ont-ils été pourvus ?

Il n'avait jamais slalomé entre les tables, ni servi de clients. Pourtant, à 22 ans et après à peine deux mois d'expérience dans le restaurant parisien The Little Italy, Samuele Bembaron gère déjà une dizaine de tables. Et si certains réflexes sont déjà là, il n'est pas encore facile de mémoriser toute la carte. "La carte des vins, j'ai un peu de mal", glisse le serveur. Le gérant de ce restaurant n'arrivait pas à recruter du personnel qualifié. Alors, pour attirer les jeunes, il n'a pas lésiné sur les moyens.

De nombreux avantages

Des CDI ont ainsi été proposés tout de suite, à 2 000 euros bruts par mois. Et ce n'est pas le seul avantage. "Chez nous, ils ont des récompenses. Ils ont des primes sur le chiffre d'affaires qu'ils réalisent, ils ont également des primes sur la satisfaction des clients", explique Farouk Mekouar, directeur des opérations chez The Little Italy. Certains établissements choisissent donc de recruter des jeunes sans expérience pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre. Avec l'épidémie de Covid-19, 100 000 employés auraient quitté la restauration. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.