Restaurateurs : ils misent sur la Saint-Sylvestre

Les hôteliers et les restaurateurs s'inquiètent à l'approche du Nouvel An. La grève a coûté cher et le réveillon du 31 décembre s'annonce morose.

France 2

Des tables vides, un restaurant en partie désert, voila l'inquiétude d'un restaurateur parisien à l'approche du Nouvel An. Il ne compte que 50 réservations contre plus d'une centaine l'an dernier. C'est du jamais vu pour ce professionnel, qui réalise 1% de son chiffre d'affaires annuel à la Saint-Sylvestre. Une partie de son stock de marchandises pourrait finir à la poubelle, faute de clients. Toute la filière est touchée.

Les professionnels tentent de s'adapter

En décembre, les hôtels ont fait -30% de chiffre d'affaires. Dans les restaurants, c'est -40%. Conséquence : à Paris, il y a entre 200 et 300 millions d'euros de pertes selon ce représentant du secteur. "Il y a un risque de dépôt de bilan pour certaines entreprises. Mais avant d'en arriver là, il va d'abord y avoir une casse sociale", prévient Pascal Mousset, président du groupement national des indépendants d'île-de-France. Face à la situation, les professionnels tentent de s'adapter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une table du Ducasse sur Seine.
Une table du Ducasse sur Seine. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)