Reportage "C'est un retour à la normale de la fréquentation de 2019" : en Bretagne, les professionnels se réjouissent du retour des touristes étrangers

La Bretagne a retrouvé ses touristes cet été, avec une hausse de fréquentation de 9% en juillet. Une activité touristique boostée notamment par le retour des étrangers, après deux étés marqués par le Covid et les restrictions de voyage. 

Article rédigé par
Benjamin Recouvreur - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
A l'entrée du camping Le Ranolien, à Perros Guirec dans les Côtes d'Armor, est affiché un panneau "complet". (BENJAMIN RECOUVREUR / RADIO FRANCE)

À l'entrée du camping Le Ranolien, à Perros-Guirec dans les Côtes-d'Armor en Bretagne, un panneau donne le ton : complet. Les 500 emplacements, juste au-dessus de la mer et des falaises, sont occupés. Les touristes étrangers ont repris leur place. "Ça fait depuis la basse saison qu'on arrive à afficher complet", se réjouit Christelle Tily-Launay, la directrice du camping.

"On a un retour de la clientèle étrangère avec plus de Néerlandais, d'Allemands. La clientèle étrangère représente à peu près 20 à 25% des réservations."

Christelle Tily Launay, directrice de camping

à franceinfo

Les professionnels du tourisme en Bretagne ont le sourire : 82% d'entre eux se félicitent même de la saison selon une enquête du comité régional du tourisme. Avec une fréquentation en hausse de 9% pour le mois de juillet selon les estimations, la Bretagne retrouve une activité touristique prospère.

John, touriste venu de Newcastle, sur son emplacement au camping le Ranolien de Perros-Guirec (Côtes d'Armor). (BENJAMIN RECOUVREUR / RADIO FRANCE)

Les Anglais sont aussi de retour, nullement découragés par le Brexit. John, originaire de Newcastle, occupe deux emplacements avec sa famille. Il revient en France après deux ans d'absence. "Le Covid a tout arrêté, déplore-t-il, juste après avoir terminé son barbecue. La région est fantastique. Nous sommes souvent allés dans le Sud, mais il fait trop chaud. Ici, c'est parfait. La mer est un peu fraîche, mais on est habitués."

Principalement des touristes européens

Sur les routes bretonnes, beaucoup de plaques étrangères et, sur le célèbre sentier des Douaniers, on entend à nouveau parler anglais, allemand ou italien. Au bout de la jetée de Perros-Guirec, les embarquements s'enchaînent pour faire le tour de l'archipel des sept îles et visiter sa fantastique réserve d'oiseaux. La plupart des vedettes sont complètes. "Par rapport à l'année dernière, c'est sûr qu'on a plus d'étrangers cette année, constate Ombline Jobic, la responsable commerciale d’Armor Navigation. On reste sur un public européen, très peu de l'extérieur, avec un tout petit peu d'Américains." Pour Antonietta, qui vient de Milan avec deux amis, la côte bretonne est son premier voyage à l'étranger depuis deux ans : "Nous avons passé des périodes de confinement, nous voulons voir la nature." 

La terrasse de l'hôtel Castel Beau Site à Ploumanac'h (Côtes d'Armor). (BENJAMIN RECOUVREUR / RADIO FRANCE)

Au bout du sentier, se dresse Ploumanac'h et ses rochers, au coeur de la Côte de Granit Rose. La commune avait été désignée "Village préféré des Français" en 2015, une distinction qui a contribué à augmenter sa fréquentation touristique. Aurélie Le Foll, directrice de l'hôtel Castel Bleu Site, note elle aussi une hausse de la fréquentation des touristes étrangers : 35% cette année contre 20% l'an passé. Son hôtel est quasiment plein : "Ils sont majoritairement originaires de trois pays : l'Allemagne, la Belgique et la Suisse. Ils arrivent avec une véritable envie de consommer et de profiter des lieux, ce qui est très bien." Tout l'inverse de sa clientèle française.

"Les Français ont fait un choix. Ils sont plus timides et se restreignent un peu plus sur la consommation tout au long de la journée. Entre l'inflation, l'essence, les vacances coûtent cher aux Français."

Aurélie Le Foll, directrice de l'hôtel Castel Beau Site

à franceinfo

La Côte de Granit Rose retrouve donc un niveau de fréquentation d'avant Covid, comme le confirme Didier Alno, le directeur de l'office du tourisme. "C'est un retour à la normale de la fréquentation de 2019, peut être légèrement plus, observe le professionnel. À l'office du tourisme, on enregistre une fréquentation au mois de juillet de 16% pour les étrangers, contre 3% l'année dernière. Pour les hébergeurs et les restaurateurs, c'est une très bonne affluence." En moyenne, entre 150 et 200 000 touristes étrangers viennent chaque année à Perros-Guirec.

En Bretagne, les professionnels se réjouissent du retour des touristes étrangers - un reportage de Benjamin Recouvreur
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.