Pâtisserie : les Français plébiscitent les desserts d'antan

Dans les pâtisseries ou au restaurant, les desserts d'antan reviennent au goût du jour. 

FRANCE 2

Tarte aux pommes, paris-brest, fraisier ou fondant au chocolat... La pâtisserie française a le vent en poupe. Dans la brasserie du Train Bleu à Paris, la carte change tous les jours, mais les desserts proposés sentent bon la tradition. Le mille-feuille est l'une des spécialités du chef pâtissier. Élaboré en 1806, ce dessert est personnalisé avec des perles de riz soufflé enrobées de chocolat. "L'idée dans les pâtisseries aujourd'hui c'est d'enlever du sucre, du gras", détaille Thierry Jolly, chef pâtissier du Train Bleu. Tout l'enjeu est d'alléger la recette tout en gardant le goût.

Des cours très prisés 

Cette tendance aux gâteaux d'antan touche aussi les jeunes générations. Dans un atelier, les élèves d'un jour s'entrainent à pocher les choux, base incoutournable pour le paris-brest, les éclairs ou les pièces montées. Le cours de deux heures à 80 € est très demandé grâce au succès de la pâtisserie. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Français consomment au moins une patisserie par semaine, selon une étude du Salon de la pâtisserie.
Les Français consomment au moins une patisserie par semaine, selon une étude du Salon de la pâtisserie. (France 2)