Pass sanitaire : sa mise en pratique dans les parcs d'attractions

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : sa mise en pratique dans les parcs d'attractions
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le pass sanitaire concerne aussi les parcs d'attractions, mais il inquiète les professionnels. Il pourrait décourager à la fréquentation des lieux de loisirs.

Depuis le matin du mercredi 21 juillet, pour monter à bord des attractions du parc Walibi, les visiteurs doivent être munis d'un pass sanitaire. Une formalité pour les familles prévoyantes. "Je suis soignante, donc je suis vaccinée depuis le mois d'avril", explique une mère de famille. Le parc a investi dans des smartphones censés accélérer cette étape. Dans la pratique, pour les huit saisonniers chargés des contrôles, ce n'est pas toujours simple.

Baisse de fréquentation

Pour les visiteurs sans pass sanitaire, passage obligatoire dans un box préfabriqué pour pouvoir faire un test. L'acte coûte 20 euros, mais aujourd'hui, pour compenser des problèmes techniques, c'est gratuit. Cette nouvelle mesure impacte la fréquentation du parc : il y a 40% de visiteurs en moins par rapport à un mercredi habituel. Le parc perd les clients les plus impulsifs. En temps normal, le cœur de l'été représente 50% du chiffre d'affaires du parc.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.