Mesures sanitaires : qu'en est-il des bars qui proposent de la restauration ?

Mesures sanitaires obligent, les bars devront fermer à 22h et les restaurant à minuit dans les zones d'alerte renforcées On vous explique ce qu'il en est des bars qui proposent une restauration. 

France 3

À Paris, il faudra baisser le rideau des bars dès 22h lundi 28 septembre et pour 15 jours. Ibou Tall est un employé du bar "La Liberté", il s'inquiète pour la survie de l'établissement : "Je pense que le bar financièrement, c'est mort. C'est clair. Le chiffre d'habitude, on le fait de 22h à 2h du matin". À Nice, dans les Alpes-Maritimes, la situation est encore plus difficile pour ce gérant d'un bar de nuit. Il ouvre habituellement à 20h mais ce soir il a décidé de garder porte close, un service de 2h n'était pas rentable. "Je vais pas passer ma journée de 2h pour faire du ménage à l'ouverture, un peu de ménage à la fermeture. Je perdrai beaucoup plus d'argent en ouvrant qu'en restant fermé", explique Eduardo Gonçalves, gérant d'un bar de nuit

Certains bars vont braver l'interdiction

Fermeture des bars à 22h et des restaurants à 00h30, mais qu'en est-il des bars qui proposent une restauration légère ? Le gérant dénonce un manque de clarté, alors il va improviser. "Je vais faire comme d'habitude, c'est à dire garder ma cuisine ouverte jusqu'à minuit, avec mes cuisiniers qui seront là", explique Laurent Arasse, patron du bar "Le Bidule". Certains bars ont déjà annoncé qu'ils resteraient ouverts malgré l'interdiction. Les contrôles seront renforcés et les contrevenants seront verbalisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bar ferme à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 août 2020.
Un bar ferme à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 août 2020. (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS / AFP)