Marseille : la colère des gérants de bars et restaurants

À partir du lundi 28 septembre, le rideau sera baissé pour les restaurants et bars de Marseille et Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pendant au moins quinze jours à la suite des dernières mesures du gouvernement pour lutter contre le Covid-19.

France 3

Sur le Vieux-Port de Marseille (Bouches-du-Rhône), anormalement désert à cause des restrictions sanitaires liée au coronavirus, un restaurant fait ouvertement de la résistance. Depuis le lundi 28 septembre, les bars et restaurants de Marseille et Aix-en-Provence ont obligation de fermer boutique pendant au moins quinze jours. Il est midi, et malgré l’interdiction préfectorale, le service a commencé. "J’avais du stock à passer du coup, j’ai pris le risque d’ouvrir", explique Joseph Contcheyan, le restaurateur de l’établissement. "On a des enfants et des familles à nourrir", insiste-t-il.

Une cliente favorable à l’ouverture

Les clients affichent leur soutien."Je prends un café ici, par solidarité", indique un consommateur. L'établissement a été contrôlé par les forces de l'ordre. Elles ont dressé un procès-verbal et demandé la fermeture immédiate du restaurant. 'Cela fait deux heures qu’on lui a indiqué qu’il devait fermer, donc au bout d'un moment, il faut intervenir", tranche Bérengère Pons, commissaire de police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une terrasse parisienne, le 23 juillet 2020.
Une terrasse parisienne, le 23 juillet 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)