Les palaces parisiens sans touristes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Les palaces parisiens sans touristes
Article rédigé par
V. Gascouat - franceinfo
France Télévisions

Ritz, Crillon, Plaza Athénée, George V… tous participent à l'image de notre pays. Mais tous ces palaces sont fermés. Les clients ont déserté à cause de l'épidémie.

À Paris, la vie de palace est devenue bien triste. Désertés par les touristes étrangers, ces prestigieux établissements de la capitale sont à l'arrêt depuis le mois de mars. Cette semaine, le Crillon a rouvert après cinq mois d'inactivité, mais la reprise devrait se faire au compte-goutte. "Pour tout ce qui est hébergement, ça devrait être faible au début. On attend entre 10 et 20% de taux d'occupation à l'ouverture", souligne Vincent Billiard, directeur de l'Hôtel de Crillon. Retour progressif aussi des 360 employés en chômage partiel depuis le confinement. "Retrouver mes cuisines, ça nous manque. On a hâte de retrouver nos clients", avance Boris Campanella, le chef gastronomique.

Compter sur les Français

En attendant, le palace doit se réinventer pour combler les pertes : un rooftop éphémère de 200 m² a été ouvert au sein d'une des suites de l'hôtel. En l'absence de la clientèle touristique étrangère, les 12 palaces parisiens comptent sur la clientèle française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.