Le coronavirus a freiné une mondialisation déjà en perte de vitesse

Le coronavirus empêche de voyager, de se déplacer comme avant. Il provoque un coup de frein de la mondialisation.

FRANCEINFO

Le Covid-19 a un effet très important sur les déplacements. En 2019, 1,5 milliard de personnes ont franchi une frontière internationale. En 2020, ces déplacements ont chuté de 60 à 80% avec des effets socio-économiques considérables. Premier secteur touché : l’aérien. Le chiffre d’affaires mondial des compagnies aériennes a chuté de moitié. Dans le tourisme, le groupe Walt Disney a annoncé la suppression de 28 000 emplois aux Etats-Unis sur 223 000 employés, soit un emploi sur huit.

Tendance au repli sur soi

Il y avait déjà un certain protectionnisme dans le monde avant la pandémie, notamment aux Etats-Unis. Donald Trump prône la séparation des économies, notamment entre la Chine et son pays. Il a mené une politique très dure sur le plan migratoire avec un mur à la frontière mexicaine. En Europe, le Brexit symbolise le repli du Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, le 24 mars 2020, au 8e jour de confinement. 
Aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, le 24 mars 2020, au 8e jour de confinement.  (THOMAS SAMSON / AFP)