Cet article date de plus de trois ans.

Interdiction de fumer dans les lieux publics : l'association "Les droits des Non-Fumeurs" monte au créneau

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Interdiction de fumer dans les lieux publics : l'association "Les droits des Non-Fumeurs" monte au créneau
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Certains bars et cafés contournent l'interdiction de fumer dans les lieux publics fermés en installant des terrasses qui, en hiver, se retrouvent totalement closes. Plusieurs d'entre elles ont récemment été contrôlées et verbalisées, avec à la clé de lourdes amendes.

40 000 euros pour cette brasserie, 6 000 euros pour cet autre établissement : voici les dommages et intérêts que devront verser ces deux bars à l'association "Les droits des Non-Fumeurs", pour non-respect de la législation antitabac en terrasse. "La baie vitrée entre l'intérieur et l'extérieur était ouverte. Je trouve que ce n'est pas normal du tout, mais enfin, s'il faut payer il faut payer. On m'a accusée peut-être en 2010, mais aujourd'hui, je suis complètement en règle", explique Christelle Bourdoncle, propriétaire de la brasserie "Le Brebant".

Le tabagisme passif tue près de 5 000 personnes chaque année

Car selon la loi, on peut fumer sur une terrasse totalement ouverte, mais il est interdit de fumer si elle est couverte et fermée sur le côté. Les fumeurs contrevenants s'exposent à une amende de 68 euros, les gérants, à 135 euros. Des sanctions rarement appliquées. L'association "Les droits des Non-Fumeurs" a décidé d'attaquer, car pour elle, c'est un combat déterminant : le tabagisme passif tue près de 5 000 personnes chaque année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.