"Il y a une confusion" : à Paris, le couvre-feu ne passe pas chez les restaurateurs

Le président de la République a annoncé un couvre-feu nocturne à Paris et dans huit grandes métropoles. Une mesure qui fait déjà débat en Ile-de-France notamment parmi les professionnels de la restauration.

Des restaurants fermés dès samedi 17 octobre à 21h, un choc pour les professionnels parisiens. Pour de nombreux clients, notamment parmi les jeunes, un sentiment de déception prédomine. Les restaurateurs, eux, vont devoir s'adapter. "Je crois qu'il y a une confusion entre le chef de l'Etat et la réalité de la vie. Mon établissement, oui je vais essayer de le laisser ouvert, mais 90 % de mes salariés ne seront plus présents. Je trouve que c'est une grande bêtise, parce qu'on peut rester ouverts et faire les choses correctement. Pour une minorité de gens qui ne l'ont pas bien fait, 90% des gens vont être pénalisés", déplore au micro de franceinfo la gérante de la brasserie-restaurant La Renaissance, située à Paris.

Fermeture avant 20 heures

Est-ce possible de se réorganiser ? "On ne peut pas, s'il faut fermer à 21 heures, cela veut dire qu'à 19h50, les clients doivent payer de manière à ce que mon équipe et moi-même fassions le ménage et le rangement. Ce n'est pas possible. Et encore je dirais même en fonction des personnes qui habitent loi ?, ça peut être pire", continue-t-elle. Difficile d'imaginer pour elle que les Français vont changer de vie et manger plus tôt par exemple. Les restaurateurs espèrent que les aides pourront sauver leurs établissements mais ne se font guère d'illusions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des restaurateurs préparent la réouverture de la terrasse de leur établissement, le 31 mai 2020, à Paris.
Des restaurateurs préparent la réouverture de la terrasse de leur établissement, le 31 mai 2020, à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)