Hôtels de luxe : des investissements vraiment rentables ?

Le Lutetia, légendaire hôtel de luxe parisien, rouvre ses portes jeudi 12 juillet après quatre ans de travaux qui auront coûté 200 millions d'euros. L'objectif est de décrocher le titre de palace. Une montée en gamme devenue stratégique dans la capitale.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des palaces et des hôtels cinq étoiles, Paris est la ville qui en compte le plus. Ces établissements sont engagés dans une course aux travaux pour toujours plus de luxe. Mais ces investissements sont-ils rentables ? Au Lutetia, depuis les fenêtres des chambres, la vue n'a pas changé. Au coeur de Saint-Germain-des-Prés, c'est la façade et tout le bâtiment qui ont fait peau neuve. Après quatre ans de travaux, l'hôtel rouvre ses portes. L'architecte des travaux nous conduit dans le salon principal, autrefois quasi aveugle. Du mobilier, des lustres sur mesure. 17 000 heures de travail pour rénover cette fresque, enfouie sous plusieurs couches de peinture.

Décrocher l'appellation palace pour faire payer plus cher

Dans les chambres à la décoration épurée, les salles de bain jouent aussi la carte du luxe. Coût global des travaux : 200 millions d'euros, que le propriétaire compte bien faire fructifier. 800 € la chambre : le prix d'un cinq étoiles. Un objectif à terme : décrocher l'appellation palace. Pour ça, on a creusé le sous-sol pour construire une piscine. Monter en gamme pour faire payer toujours plus cher : ils sont nombreux à faire le même pari. Les investissements sont colossaux : jusqu'à 400 millions d'euros pour le Peninsula, 400 pour le Royal Monceau. Huit ans déjà que ce palace a été rénové par Philippe Starck. Du vieil hôtel, il reste quelques souvenirs. Pour se distinguer, ici, on joue la carte de l'art. Des sculptures et des tableaux dans les chambres. Mais quel retour sur investissement ? Le propriétaire préfère rester discret. Dans les palaces comme celui-ci, neuf clients sur dix sont des étrangers qui ne demandent qu'à être éblouis.

Le JT
Les autres sujets du JT
La facade de l\'hôtel Lutetia à Paris, le 17 octobre 2013.
La facade de l'hôtel Lutetia à Paris, le 17 octobre 2013. ( MAXPPP)