"Gilets jaunes" : les touristes boudent la France

La presse étrangère suit activement le mouvement des "gilets jaunes". De quoi dissuader les touristes de se rendre en France. À Paris, les hôteliers enregistrent une baisse de fréquentation pour le mois de décembre. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Un bus à impériale qui circule sans aucun touriste à bord. Une image classique ces derniers jours à Paris. "On a peur de ne plus pouvoir travailler, tout simplement. On va certainement se retrouver au chômage technique", déplore Lakdar Ferroudji, le chauffeur du bus. Une demie-heure de balade à vide, avant que les premiers voyageurs ne prennent place. Des Espagnols, fatalistes. "S'il y a des problèmes, on rentrera chez nous", explique le père de famille. Des touristes israéliens ont eux aussi maintenu leurs voyages, pas vraiment impressionnés par la situation française. 

Le gouvernement japonais dissuade ses ressortissants

"Ce que l'on voit aux infos, c'est toujours pire que la réalité. Toute la France n'est pas à feu et à sang", lance l'un des membres de la famille. Pourtant, l'image dégradée de la capitale inquiète les professionnels du tourisme. Le chiffre d'affaires sur le mois va baisser d'au moins 20%. Dans un établissement situé près des Champs-Élysées, les annulations se multiplient. Certains gouvernements donnent des consignes à leurs ressortissants. Ainsi, le gouvernement japonais a déconseillé de faire du tourisme à Paris en ce moment. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des touristes sur le Champ-de-Mars, à Paris, le 6 avril 2018.
Des touristes sur le Champ-de-Mars, à Paris, le 6 avril 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)