"Gilets jaunes" : des conséquences graves sur l'économie

Bruno Le Maire appelle à baisser les impôts pour répondre au plus vite aux "gilets jaunes", lundi 3 décembre à Bercy.

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a reçu lundi 3 décembre tous les acteurs économiques. Organisations patronales, artisans, commerçants, hôteliers, restaurateurs, tous sont venus tirer la sonnette d'alarme. Un peu partout en France, à cause des blocages des "gilets jaunes", la grande distribution est confrontée à des problèmes de livraison et à une baisse de fréquentation. Le chiffre d'affaires des commerces en France, depuis le début du mouvement, a baissé en moyenne de 15 à 25%. Dans le commerce de détail, l'impact est encore plus important, car la baisse représente 20 à 40% de manque à gagner.

"Plusieurs dizaines de millions d'euros de perte d'activité"

Reçus lundi 3 décembre par le ministère de l'Économie, les principaux acteurs du secteur sont très inquiets. "Ce sont plusieurs dizaines de millions d'euros de perte d'activité qui ont lieu ce week-end. On constate aussi un impact psychologique fort sur les salariés. De nombreuses enseignes ont mis en place des cellules psychologiques de soutien aux salariés suite aux manifestations qui ont eu lieu ce week-end [samedi 1er décembre]", explique Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du commerce. Pour la première fois depuis le début du mouvement, le secteur de l'hôtellerie est aussi concerné. 15 à 20% de réservations en moins. Les images qui ont circulé dans le monde entier inquiètent les touristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant ayant revétu un gilet jaune sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 novembre 2018.
Un manifestant ayant revétu un gilet jaune sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 novembre 2018. (VALERY HACHE / AFP)