Gastronomie : les chefs étoilés peinent à recruter

Les grands restaurants peinent à recruter et viennent à manquer de personnel en cuisine. Certains envisagent de nouvelles solutions de recrutement.

France 2

Précision, maîtrise, créativité : les grands chefs et leurs établissements d'excellence n'attirent plus les salariés. Dans le Finistère, un restaurant gastronomique emploie 21 salariés. Le manque de personnel est dû à l'image d'un métier trop dur, trop rigoureux. En cuisine, le chef étoilé Nicolas Conraux avoue encore manquer de personnel. Pour recruter, après des mois de recherche, le chef élargit ses critères d'embauche. Il propose également d'offrir repas et logement aux nouveaux embauchés.

Réinventer le recrutement

Michel Husser, lui, aménage le temps de travail des salariés avec deux jours de repos consécutifs mardi et mercredi. Les salaires vont de 1 400 à 2 500 € nets par mois, insuffisant pour attirer autant d'employés que nécessaire. Michel Husser et ses collègues de la région viennent de lancer un site de recrutement. Réinventer la cuisine comme la façon de travailler, peut-être est-ce la clé pour rester dans le cercle très fermé des restaurants étoilés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une table du Ducasse sur Seine.
Une table du Ducasse sur Seine. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)