Fiche métier : moniteur d'équitation

Passionné de chevaux, avez-vous pensé à devenir moniteur d'équitation ?

Un métier qui vous permet de concilier passion et travail, c'est parfois possible. Pour les amoureux des chevaux, celui de moniteur d'équitation semble idéal. Attention toutefois, une véritable vocation pour l'enseignement est également requise ! Focus sur le métier de moniteur d'équitation.

En quoi consiste le métier de moniteur d'équitation ?

Le c?ur du métier de moniteur d'équitation, c'est l'enseignement. Ce professionnel a sous sa responsabilité un ou plusieurs novice(s), à qui il apprend à monter (posture, équipement?) et à s'occuper des chevaux. Toutefois, selon la taille du centre équestre dans lequel il exerce, le moniteur d'équitation peut être amené à accomplir d'autres tâches comme l'accueil, l'accompagnement des touristes en randonnée, l'entretien des écuries, etc. Le travail est donc diversifié mais, pour les passionnés du monde équestre, il reste intéressant. Comment y accéder ?

Comment devenir moniteur d'équitation ?

Pour devenir moniteur d'équitation, la formation la plus adaptée est le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité activités équestres (BPJEPS). Il est possible d'y accéder avec un CAP mais, la plupart du temps, les étudiants ont leur bac. Pour exercer le métier de moniteur d'équitation, il est également possible de décrocher deux diplômes moins prestigieux : le titre d'animateur assistant d'équitation de la FFE ou le certificat de qualification professionnelle enseignant animateur d'équitation (accessible en formation continue ou en contrat de professionnalisation). Ensuite, avant de trouver un emploi stable, il faudra se motiver pour enchaîner les stages et les contrats saisonniers.