Feuilleton : le monde de gare en gare (4/5)

Les Américains ont classé la gare de Limoges dans le top 10 des plus belles du monde. Mais il faut dire que le bâtiment en impose avec son campanile, ses sculptures et ses histoires.

FRANCE 2

On peut l'appeler la dame du chemin de fer tant les voyageurs n'ont d'yeux que pour elle. À ses débuts en 1858, la gare de Limoges était tout à fait banale, mais au XIXe siècle un architecte imagine la gare sur pilotis au-dessus des voies, du jamais vu. Il faudra 5 ans de travaux. À son inauguration en 1929, les habitants lui trouvent des airs de pachydermes au long cou, à cause de cette drôle de tour : c'est le campanile. Il est aujourd'hui fermé au public. Mais très vite, la population admire le travail d'orfèvre : un dôme de 30 mètres de haut, recouvert de cuivre. Autour de la gare sont ciselés les symboles des métiers de la région. Ici, le pinceau à porcelaine, là, la plaquette d'émail.

Buffet de gare

Certains détails sont invisibles depuis le sol, on peut découvrir de magnifiques cornes d'abondance accrochées sur les toits. À l'intérieur, un maître verrier a signé des vitraux art déco. Un écrin dont certains sont tombés amoureux. Dans cette gare, se trouve également un des derniers buffets de gare français. Ici se croisent des voyageurs de tous les horizons. L'ancien président de la République, François Hollande, y a d'ailleurs partagé par une table avec des cheminots. À l'origine limoger signifie mettre sur une voie de garage. Mais dans cette gare, classique et moderne à la fois, cela signifierait plutôt avoir un train d'avance.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est dans un hôtel situé près de la gare de Limoges (Haute-Vienne), que quatre agents de la DGSI ont été démasqués par un hôtelier, jeudi 20 novembre 2014.
C'est dans un hôtel situé près de la gare de Limoges (Haute-Vienne), que quatre agents de la DGSI ont été démasqués par un hôtelier, jeudi 20 novembre 2014. ( MAXPPP)