Emploi : les secteurs qui recrutent

Si le chômage est l'une des préoccupations majeures des Français. Il existe pourtant certains secteurs qui recrutent. C'est le cas dans la restauration et l'industrie, la main-d'oeuvre est même devenue difficile à recruter selon les employeurs.

France 3

Nicolas a 31 ans. Voilà dix ans qu'il travaille comme serveur dans ce restaurant de Reims (Marne). "J'ai commencé à 21 ans. Tous les jours je me lève, et c'est un plaisir d'y aller". Un jeune homme motivé, et attiré par l'hôtellerie restauration, un profil de plus en plus rare selon son employeur. En France, 100 000 postes sont à pourvoir dans le secteur. Ici, trois serveurs et trois cuisiniers en CDI sont recherchés, sans succès. "Je pense que le métier aujourd'hui est mal perçu. On est sur des coupures, où les gens travaillent en deux services, le midi, le soir, analyse Éric Dujourd'hui. C'est un métier malheureusement où quand les autres s'amusent, nous on travaille."

L'industrie, premier employeur national

Autre secteur en manque de main-d'oeuvre, la chaudronnerie. Dans cette usine de Saint-Martin-le-Pré (Marne), on compte une trentaine d'employés, et depuis plusieurs mois, quatre postes sont vacants. Une pénurie qui oblige le patron à recruter des ouvriers étrangers : "J'ai une personne qui est en demande d'asile, un ressortissant du Kosovo, que j'ai envoyé six semaines en formation au pôle formation de Reims, explique Jean-Pierre Henripré, président-directeur général de Henripré SAS. On va finir par former nous-mêmes en atelier, et on a également fait appel cette année — c'est la deuxième année — à des travailleurs détachés polonais". Pour les professionnels, si le secteur a tant de mal à recruter, c'est qu'il souffre d'une image encore trop négative. Avec 2,5 millions de salariés, l'industrie reste le premier employeur national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux serveurs d\'un café parisien. Image d\'illustration.
Deux serveurs d'un café parisien. Image d'illustration. (MAXPPP)