Covid-19 : Donald Trump annonce qu'il quitte l'hôpital cette nuit

"N'ayez pas peur du Covid. Ne le laissez pas dominer votre vie", a tweeté le président américain.

Le président américain Donald Trump dans les jardins de la Maison Blanche, le 2 octobre 2020.
Le président américain Donald Trump dans les jardins de la Maison Blanche, le 2 octobre 2020. (SAUL LOEB / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Donald Trump sort de l'hôpital. Le président américain, atteint du Covid-19, a annoncé lundi 5 octobre qu'il quitterait l'hôpital à 0h30 (heure française), dans la nuit de lundi à mardi. "Je quitterai le formidable Centre médical Walter Reed aujourd'hui à 18h30. Je me sens vraiment bien ! N'ayez pas peur du Covid. Ne le laissez pas dominer votre vie", a-t-il tweeté, en assurant se sentir "mieux qu'il y a 20 ans !" Suivez les dernières informations dans notre direct.

Plus de 1 400 malades en réanimation en France. L'agence sanitaire Santé publique France a présenté son bilan quotidien de l'épidémie lundi : il y a 74 patients en réanimation (c'est-à-dire atteints des formes les plus graves de la maladie) de plus que la veille, pour un total de 1 409. Au total, 7 276 malades sont actuellement hospitalisés à cause du Covid-19.

 Paris et sa proche banlieue en zone d'alerte maximale. Les bars, les gymnases, les piscines, les salles de danse, les salles de jeux seront fermés au public à Paris en raison de la circulation accrue du Covid-19, a déclaré le préfet de police, Didier Lallement, lors d'une conférence de presse lundi. Les cinémas et théâtres restent, eux, ouverts. De nouvelles restrictions ont été annoncées.

 La porte-parole de la Maison Blanche testée positive. Kayleigh McEnany a annoncé lundi sur Twitter avoir été testée positive au Covid-19, trois jours après l'hospitalisation du président américain. "Après avoir été testée systématiquement négative au Covid-19, chaque jour depuis jeudi, j'ai été testée positive lundi au Covid-19, sans ressentir de symptômes."

 De nouvelles restrictions doivent entrer en vigueur mardi à Paris et dans la petite couronne, avec notamment la fermeture totale des bars et des cafés. Les restaurants pourront rester ouverts avec un protocole sanitaire renforcé. Les "foires", "congrès" et "salons professionnels" seront également fermés, a ajouté le préfet de police, Didier Lallement.

Les piscines sont fermées à Paris et dans sa petite couronne pendant deux semaines à partir de mardi. Elles resteront ouvertes aux mineurs "que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé", a annoncé le préfet de police de Paris.

Les stades et terrains d'entraînement toujours ouverts sous conditions. "Tous les équipements de plein air pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1 000 personnes ou 50% de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1 000 personnes", a ajouté Didier Lallement.

10% de la population mondiale déjà infectée, selon l'OMS. Environ une personne sur dix dans le monde pourrait avoir contracté le virus, ce qui laisse l'immense majorité de la population exposée au Covid-19, a annoncé lundi 5 octobre un responsable de l'Organisation mondiale de la santé. "Nous allons à présent entrer dans une période difficile. La maladie continue de se propager", a-t-il prévenu.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h40 : Bonsoir @Paola, dans les premières lignes de sa "Foire aux questions". la préfecture de police de Paris assure que les fêtes privées de plus de 10 personnes sont interdites. Mais plus bas dans le document (page 3), elle précise ensuite : "Les fêtes à caractère privé organisées dans les domiciles ne peuvent pas être interdites, mais le préfet de police recommande vivement leur annulation, et à défaut le strict respect des mesures barrières". En effet, il est impossible en droit, hors cadre pénal, de légiférer sur un rassemblement privé dans un lieu d’habitation. Vous ne pourrez donc pas être verbalisée si vous faites un fête de plus de 10 personnes mais les autorités vous le déconseillent fortement.

23h40 : Bonjour. Qu en est il des réunions privées ? Par exemple des soirées chez soi- aussi limitées à 10 personnes?

23h29 : Les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont officiellement ajouté la voie aérienne comme un mode de propagation possible du coronavirus. Elles se rangent à l'avis de nombreux scientifiques qui plaident depuis des mois pour une meilleure prise en compte de ce risque. Ils estiment toutefois la voie principale de contagion reste les gouttelettes respiratoires projetées à proximité par une personne infectée, lorsqu'elle tousse, éternue, chante, parle ou respire.

22h48 : Le gouverneur Andrew Cuomo annonce que les écoles de neuf quartiers de New York fermeront dès demain pour tenter d'empêcher que la ville ne soit frappée par une seconde vague de Covid-19. Il s'agit de quartiers du sud de Brooklyn et de quelques zones de l'est et du sud du Queens, dans lesquels le taux de cas positifs se situe au-delà du seuil des 3% depuis plus de sept jours.

(Angela Weiss / AFP)

22h49 : Difficile de vous dire @isa quelles sont les différences au niveau des gestes barrières entre un lieu proposant de l'alcool et un lieu n'en proposant pas. Peut-être a-t-il été estimé que les distanciations étaient plus sérieusement appliquées dans les lieux où l'on s'installe en journée, tandis qu'il y a plus de relâchement le soir, sous l'effet de l'alcool... Il ne s'agit là que de suppositions. Mais vous avez compris la logique : les "établissements qui pratiquent la vente de boissons alcoolisées à titre principal doivent fermer", explique la préfecture de Police. Tandis que ceux qui ne vendent pas d'alcool "peuvent rester ouverts" pendant leurs horaires habituels.

22h42 : Bonsoir franceinfo. Je ne comprends pas. C'est uniquement les lieux où l'on vend de l'alcool qui sont fermés? Quelle différence entre un bar et un Starbucks au niveau gestes barrières? Merci pour votre éclairage .

22h31 : Bonsoir : rassurez-vous, vous ne pourrez peut-être plus boire un verre dans les bars pendant quelques temps mais vous pourrez continuer à vous cultiver puisque les musées, théâtres, cinémas et salles de concert. Tous ces lieux restent ouverts à Paris.

22h31 : Les musées et expos parisiens restent-ils ouverts ?

22h30 : Bonsoir @Theoucafe, la réponse est non, ces établissements ne seront pas concernés par la fermeture, puisque "tout établissement qui ne vend pas d’alcool peut également rester ouvert pendant ses horaires habituels", indique la préfecture de Police de Paris dans sa foire aux questions.

22h22 : bonsoir, les « cafés » type Starbucks, Colombus sont ils concernés par les fermetures ? On ne paie jamais à table dans ces « salons de café »... merci pour votre éclairage !

22h29 : Quel manque de respect pour les victimes qui n'ont pas eu la chance d'être LE PRÉSIDENT des EU !!!

22h29 : Il est bourré de stéroïdes et de corticoïdes et a eu accès à des traitements dont la moitié n’est même pas accessible à des administrés; il peut donc être en forme.. Donald Trump fait preuve d’une bêtise sans borne en disant aux américains de ne pas avoir peur. Aucune mesure, aucun recul, aucune vision. Trump, quoi.

22h05 : Quelle irresponsabilité ! Les américains sont ils aussi bien traités ?

22h05 : Le tweet de Donald Trump (dans lequel le président américain, qui s'apprête à sortir de l'hôpital, incite à ne "pas avoir peur du Covid") vous fait beaucoup réagir dans les commentaires et suscite énormément d'agacement.

21h56 : Manifestement cher , les brasseries pourront rester ouvertes puisqu'elles rentrent dans la catégorie des restaurants, où "la vente de repas [se fait] à titre principal, l’alcool ne pouvant être servi qu’en accompagnement d’un repas". La préfecture de police précise que "les établissements qui exercent à la fois une activité de bar et de restaurant peuvent exercer l’activité de restauration toujours dans le strict respect du protocole sanitaire".

21h56 : A Paris il y a énormément de brasseries qui sont entre les restaurants et les bars, qu'en est il exactement pour eux car il y a un certain flou, seront ils ouverts?

21h49 : Je peux ainsi répondre à @Kodama : vous serez autorisé à proposer des boissons à emporter. La préfecture de police rappelle en effet que les bars doivent fermer dès demain mais ils peuvent exercer, s’ils le souhaitent, "une activité de livraison ou de vente à emporter".

21h49 : Bonsoir, je tiens un café à Paris : pourrai-je encore proposer des boissons à emporter demain ? Merci pour votre aide, je suis complètement perdu et dépassé...

21h45 : Vos êtes nombreux à nous poser des questions sur les mesures applicables dès demain à Paris et dans sa petite couronne. Sachez que la préfecture de police vient de publier une foire à questions qui répond à beaucoup d'entre elles, concernant les rassemblements de plus de dix personnes mais aussi la pratique des sports ou les conditions d'ouverture des restaurants.

21h32 : Sean Conley n'a pas voulu dire quel était le traitement exact administré à Donald Trump. Il a également botté en touche quand un journaliste lui a demandé si le président avait pris de l'hydroxychloroquine. Il n'a pas non plus précisé de quand datait son dernier test négatif.

21h29 : "On fera tout notre possible pour que le président puisse continuer à mener ses affaires où qu'il se trouve, qu'il soit en résidence à la Maison Blanche ou non".

"Il n'y a pas de preuves comme quoi le virus est vivant et actif chez le président et comme quoi il pourrait le transmettre à d'autres personnes", a également indiqué son médecin. "Nous restons sur nos gardes, on est dans l'inconnu", a-t-il reconnu, assailli de questions des journalistes. (Brendan SMIALOWSKI / AFP)

21h19 : "Le président aurait pu sortir hier, il a reçu un suivi médical 24 heures sur 24 de très grande qualité (...) toute l'équipe médicale continuera à suivre le président de très près", indique Sean Conley, le médecin de Donald Trump, lors d'un point presse. "Le président va continuer à travailler normalement, dans un espace sécurisé", ajoute-t-il, alors que Donald Trump vient d'annoncer sa sortie ce soir de l'hôpital militaire de Walter Reed (Washington).

20h46 : "Je me sens vraiment bien ! N'ayez pas peur du Covid. Ne le laissez pas dominer vos vies. On a développé, sous mon administration, de très bons médicaments et de bonnes connaissances. Je me sens mieux qu'il y a vingt ans !" écrit le président américain de 74 ans dans un tweet.

20h57 : Donald Trump annonce qu'il quittera l'hôpital ce soir, à 00h30, heure française (18h30 aux Etats-Unis).

20h38 : Après Madrid vendredi, trois autres villes d'Espagne, Leon, Palencia et San Andrés del Rabanedo, vont être soumises dès demain à un bouclage partiel, afin de ralentir la progression de l'épidémie de Covid-19. Concrètement, les habitants de ces villes du nord de l'Espagne pourront aller et venir librement dans leur commune mais n'ont le droit d'en sortir, sauf pour des raisons de première nécessité.

(Oscar Gonzalez / NurPhoto via AFP)

20h20 : Le bilan quotidien vient de tomber : plus de 1 400 malades du Covid-19 sont actuellement hospitalisés en réanimation en France, dont 152 nouveaux patients admis ces dernières 24 heures. En prenant en compte les entrées et les sorties, il y a 74 patients en plus qu'hier en réanimation.

20h24 : Le médecin de Donald Trump s'exprimera à 21 heures, heure française, pour faire un nouveau point sur l'état de santé du président américain. Il devrait annoncer s'il sort ou non de l'hôpital.

20h12 : Autre précision sur les registres, mis à disposition des clients des restaurants. Il faudra y inscrire son nom, son prénom, son numéro de téléphone et son adresse mail. Ces informations seront conservées pendant 14 jours par l'établissement et seront mis à disposition de l'ARS et/ou de la Cnam (Caisse nationale d'assurance-maladie).

20h00 : Les brasseries pourront continuer à servir des cafés et autres boissons alcoolisées ou non à condition qu'elles soient consommées dans le respect du nouveau protocole sanitaire, confirme le ministère de la Santé à franceinfo.

19h53 : "Il y a souvent eu une forme de mystère" autour de l’état de santé des présidents américains, décrypte l’historien Thomas Snégaroff au micro de franceinfo, alors que des questionnements subsistent sur l'état de santé de Donald Trump.

(AFP/ TIA DUFOUR / THE WHITE HOUSE)

19h23 : Pas de grands bouleversements dans les Ehpad en Ile-de-France : les visites restent autorisées, sur rendez-vous, avec deux personnes maximum. "Le seul point noir qui demeure, c'est à domicile : nous n'avons toujours pas de renfort en personnel ni de soutien psychologique et cela devient urgent", réagit le président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

18h37 : Le département du Tarn va expérimenter une maison de repos destinée à recevoir des résidents d'Ephad testés positifs au Covid-19 mais ne présentant pas de symptômes, a fait savoir l'ARS. Les objectifs de cette expérimentation ? Fluidifier le travail des aide-soignants pour qui les tâches sont alourdies en cas de cas positif au sein d'un Ehpad et "améliorer la qualité de prise en charge" de ces patients.

18h29 : "La direction vient d'ouvrir deux lits supplémentaires sans donner les moyens humains correspondants".


Un grève touche aujourd'hui une grande partie du service réanimation du CHU de Rouen pour protester contre le manque de soignants face à la crainte d'une nouvelle flambée du Covid-19, a fait savoir la CGT. "Le taux de grévistes atteint au moins 80% dans le service de réanimation", assure François His, délégué CGT au CHU.

18h05 : Voici le point sur l'actualité :

• Bars fermés, congrès interdits, restaurants soumis à des règles sanitaires strictes : le préfet de police de Paris, placé en état d'alerte maximale, a annoncé de nouvelles mesures de restrictions à partir de mardi et pour quinze jours pour faire face à la progression inquiétante de l'épidémie de Covid-19 dans la capitale et en proche banlieue. Voici ce qu'il faut en retenir.

• Le bilan des crues dans l'arrière-pays niçois s'est alourdi avec la découverte de trois nouveaux corps, portant à quatre le nombre de morts retrouvés côté français depuis ces intempéries.

• Donald Trump pourrait sortir ce soir de l'hôpital mais la décision reste pour l'heure en suspens, alors que sa porte-parole vient d'annoncer qu'elle avait, elle aussi, été testée positive au Covid-19.

• En pleine pandémie de Covid-19, le prix Nobel de médecine a été attribué à trois virologues, le Britannique basé au Canada Michael Houghton et les Américains Harvey Alter et Charles Rice, pour leur rôle dans la découverte du virus responsable de l'hépatite C.

17h42 : La porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany, annonce avoir été testée à son tour positive au Covid-19, trois jours après l'hospitalisation du président américain. "Après avoir été testée systématiquement négative au Covid-19, chaque jour depuis jeudi, j'ai été testée positive lundi au Covid-19, sans ressentir de symptômes", a-t-elle tweeté, précisant se mettre en quarantaine.

17h37 : "Je plaide pour un conseil consultatif qui permet aux collectivités d'échanger et de faire des propositions au gouvernement pour ne plus se faire imposer des choses d'en haut qui, en fonction de ce qui se passe à Paris, se répercute ailleurs ou non."

Samia Ghali, deuxième adjointe à la maire de Marseille, explique à franceinfo pourquoi elle souhaite créer un conseil scientifique local dans la deuxième ville de France.

15h53 : "On aurait pu aller directement vers une fermeture sèche de tous les bars et des restaurants : ça nous a paru disproportionné. On s'est beaucoup battus pour permettre de sauver un certain nombre d'établissements." Interrogé par franceinfo, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, juge "dosées" les nouvelles mesures de restriction annoncées pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 à Paris.

15h19 : "Qu'on consomme une entrecôte, une bière ou un café à table, quelle est la différence dès lors qu'on est assis en respectant les règles barrières et le protocole sanitaire ?"

La décision du gouvernement d'autoriser les restaurants à ouvrir en zone d'alerte maximale, mais pas les bars, est une victoire en demi-teinte pour les commerçants marseillais. Interrogé par franceinfo, certains dénoncent un climat "anxiogène".

14h54 : "La décision n'a pas encore été prise", a déclaré Mark Meadows, chef de cabinet de Donald Trump, sur Fox News. "Sa santé continue à s'améliorer", a-t-il ajouté, évoquant le président hospitalisé depuis vendredi soir après avoir été positif au Covid-19. "Sur la base de ses progrès incroyables (...) nous sommes toujours optimistes sur le fait qu'il pourra sortir [lundi], mais la décision ne sera prise que plus tard dans la journée", a-t-il ajouté.

14h48 : Une décision sera prise "dans la journée" concernant une éventuelle sortie de l'hôpital de Donald Trump, annonce la Maison Blanche.

14h44 : Bonjour . Pas d'annonce récente au sujet de Toulouse, mais elle faisait partie des cinq métropoles dont Olivier Véran jugeait l'évolution "très préoccupante", jeudi dernier (avec Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne). S'il n'y a pas d'amélioration, il est donc possible que des mesures similaires soient annoncées pour Toulouse dans les jours à venir, mais rien pour l'instant.

14h44 : Bonjour France Info, merci pour votre travail. Est-ce juste moi ou Toulouse est systématiquement absente des discussions et des décisions ? Ici la situation est en dégringolade et aucun dirigeants ne l'évoque... Merci de m'éclairer.

14h34 : Bonjour @Un parent étudiant de Lyon. L'instauration d'une jauge de 50% de la capacité d'accueil concerne tous les établissements du supérieur en zone d'alerte maximale ou renforcée, explique le ministère. Elle s'applique donc dans la métropole lyonnaise, qui est en alerte renforcée.

14h34 : Bonjour et merci pour votre travail. Pouvez-vous nous donner plus d'informations sur Lyon Qu'en est-il de la jauge des universités ? Va-t-elle être comme à Paris, à savoir à 50% ? Merci.

14h20 : Bonjour @Marie. Si par "salle privée" vous voulez dire un lieu à louer, il ne sera pas possible d'y organiser un mariage à Paris ou dans la petite couronne, pas plus d'ailleurs qu'à Marseille et qu'en Guadeloupe. En revanche, il est possible de se réunir au domicile d'un particulier, tant que le rassemblement est fermé au public, même si ce n'est pas conseillé tant la situation est propice aux contaminations.

14h20 : Bonjour, est-ce que les mariages dans une salle de fête privée peuvent avoir lieu ?