Déconfinement : l'angoisse des restaurateurs avant la réouverture des terrasses

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Réouverture : angoisse chez les restaurateurs
France 2
Article rédigé par
J. Weyl, A.Delcourt, T.Breton, Z.Ouioueche, C.Berbett-Justice - France 2
France Télévisions

C'est une des mesures les plus attendues dans le programme de déconfinement : la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants pour le 19 mai. Certains s'en réjouissent, mais pour d'autres, c'est la douche froide.

À huit jours de la réouverture des terrasses, prévue le 19 mai prochain, une restauratrice de Bordeaux (Gironde) ne cache pas son enthousiasme. Tout ce qu'elle veut, c'est rouvrir. "Ça vaut le coup, on va s'adapter (...), il faut montrer au client qu'on est ouverts" explique Léa Comets. Mais tous ne partagent pas cet enthousiasme. Pour un restaurateur parisien, en revanche, trancher la moitié de sa terrasse n'a pas de sens. "Normalement, j'ai quatre tables. Je ne vais pas ouvrir pour deux tables et quatre clients", se désole Arthur Méchin. Il espère pouvoir gagner quelques places sur le trottoir, mais craint de ne pas pouvoir rentrer dans ses frais.

De moins en moins d'aides

Pourquoi cette angoisse ? Les aides aux restaurateurs vont baisser progressivement. En juin, ils vont bénéficier de 40 % de la perte de leur chiffre d'affaires. Un chiffre qui va baisser à 30 % en juillet, et 20 % en août. Les syndicats appellent à ne pas retirer trop vite la perfusion. Beaucoup espèrent un assouplissement des contraintes pour rouvrir plus sereinement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.