Croisières : des vacances sous haute surveillance sanitaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Croisières : des vacances sous haute surveillance sanitaire
France 2
Article rédigé par
S.Brunn, G.Beaufils, J.Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Le déconfinement rime également avec la reprise pour les croisiéristes français : même si le départ à partir des ports de l'Hexagone n'aura lieu que le 30 juin, certains bateaux sillonnent déjà les mers avec des passagers testés ou vaccinés.

C'est le signal du départ pour les passagers de ce bateau de croisière, mais c'est également l'espoir de renouer avec la vie d'avant. Sur le pont, ils retrouvent les petits plaisirs qui se sont fait rare depuis un an. "On revit, on respire la liberté", se ravit une croisiériste. Au coucher du soleil, ces Français entament une croisière sur l'Adriatique, la première organisée depuis neuf mois. Mais avant de partir, au moment de l'embarquement, il a fallu se plier à quelques règles sanitaires : une prise de la température et la désinfection des bagages. Les vacanciers ont déboursés plus de 1 500 euros pour sept jours de croisière.

Dubrovnik refait le plein de touristes

Les croisiéristes sont de retour : un soulagement pour tous les professionnels du tourisme en Croatie. La première étape est la ville de Dubrovnik et ses fortifications, que l'on surnomme la perle de l'Adriatique. Une guide espère que cette année, la saison touristique ira à son terme. En cette mi-juin, il y a encore peu de monde dans la ville et sur ses remparts. En 2019, Dubrovnik accueillait plusieurs milliers de touristes par jour et songeait même à instaurer des quotas pour limiter le tourisme de masse. Pendant l'escale, le personnel du bateau en profite pour une désinfection des cabines. Mais malgré toutes ces précautions, difficile de respecter la distanciation sociale au restaurant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.