Covid-19 : les restaurateurs continuent de se battre deux ans après le début de la pandémie

Publié Mis à jour
Covid-19 : les restaurateurs continuent de se battre deux ans après le début de la pandémie
France 3
Article rédigé par
J. Van Hove, J.M Lequertier, O. Pergament - France 3
France Télévisions

Les restaurateurs se réjouissent des allègements des restrictions sanitaires, car ils espèrent retrouver un peu de leur clientèle. En effet, le télétravail ne sera plus obligatoire. La crise sanitaire qui dure depuis maintenant deux ans est un vrai traumatisme pour la profession.

Des clients peu nombreux, et c’est comme cela depuis fin décembre. Didier Desert, restaurateur à l'Ambassade d'Auvergne, à Paris, reprend cependant espoir depuis l’annonce de la levée des restrictions sanitaires et la fin du télétravail obligatoire. "On imagine que ça va libérer des réservations, que les gens vont se retrouver pour déjeuner, pour parler affaires, pour parler entre amis, ce qu’on ne voit plus depuis quelques semaines effectivement", raconte-t-il.

Les restaurateurs "en mode survie"

En cuisine, aussi, l’ambiance est très calme dans le restaurant de Didier Desert. L’aligot est la spécialité de l’établissement. Toujours à la carte, il en sert désormais beaucoup moins. Il déplore : "D’habitude, des casseroles comme celle-ci, on peut en faire 20, 30 dans un service. Aujourd’hui, on peut en faire deux, pas plus". Rien que sur le mois de janvier, il aurait perdu 70% de son chiffre d’affaires. Durant deux ans, il  batailler pour maintenir son restaurant à flots entre vente à emporter, gestion du personnel et du planning. Pour payer ses factures, les aides de l’État ont été indispensables. "On est un peu en mode survie", admet-il. Ce midi du vendredi 21 janvier, Didier Desert aura servi 12 couverts pour 600 euros de recettes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.