Covid-19 : les restaurants de Marseille et d'Aix-en-Provence vont rouvrir lundi, affirme l'Umih 13

Le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans les Bouches-du-Rhône l'annonce dans un communiqué après une réunion avec la préfecture.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un restaurant fermé sur le Vieux-Port de Marseille, le 30 septembre 2020. (TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP)

"Faisant suite à la réunion tenue sous la présidence de monsieur Mirmand, préfet de région, ce dernier nous a annoncé que nous pourrons rouvrir (Aix et Marseille) nos restaurants dès demain, lundi, sous réserve de l'application de nouvelles mesures sanitaires qui seront précisées dans l’arrêté préfectoral à paraitre lundi 5 octobre", affirme ce dimanche Bernard Marty, le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) dans les Bouches-du-Rhône, dans un communiqué. Les bars et restaurants de Marseille et Aix-en-Provence sont en effet fermés depuis lundi 28 septembre pour freiner la propagation du Covid-19.

Un protocole sanitaire strict mis en place

D'après le président de l'Umih 13, les restaurants vont "a priori" devoir mettre en place un cahier de rappel des clients, une distance d'1,5 mètre entre chaque table et le paiement à table. De plus, selon l'Umih, les établissements devront fermer au plus tard à 22h. "Cet arrêté sera pris pour 15 jours et évoluera en fonction des données statistiques liées à la pandémie", d'après l'Umih.

"Pour nos amis cafetiers, il sera possible d'ouvrir sous certaines conditions qui ne sont pas précisées à cet instant, mais que l’arrêté précisera (notamment consommations debout interdites). Nous sommes dans l'attente de précisions", indique Bernard Marty.

À Paris, on devrait connaître les mesures prises concernant les bars et restaurants lors d'une conférence de presse prévue lundi à 11h30. Cette conférence de presse réunira le préfet de police, le directeur général de l'Agence régionale de Santé et la maire de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.