Côte d'Azur : des restaurants de plages rasés en application de la loi littoral

Un décret datant de 2006 vise à protéger le littoral, en particulier les plages parfois envahies par les restaurants et autres paillotes. Sur la Côte d'Azur, les bulldozers sont entrés en action.

FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les uns après les autres, les restaurants sur la plage de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) sont détruits par les bulldozers. Depuis quelques jours, le bord de mer de la célèbre station balnéaire change de visage. "C'est beaucoup de souvenirs, beaucoup de travail, beaucoup de rencontres avec nos clients, avec nos salariés. C'est la fin de quelque chose", confie Zouhair Belaych, ancien patron du restaurant de plage "Epi Beach".

Des tribunaux intraitables

Ces destructions ont été ordonnées par l'État après des années de procédures. L'application de la loi littoral de 2006 qui proscrit toute construction bétonnée le long des plages françaises. La mairie d'Antibes Juan-les-Pins attribuera bientôt les nouvelles concessions, deux fois moins nombreuses qu'auparavant. Les plagistes de ce secteur ont saisi la justice, mais pour l'instant, les tribunaux se sont montrés intraitables, même avec les plus célèbres institutions de la Côte d'Azur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un serveur sur les plages d\'Antibes (Alpes-Maritimes), le 29 juillet 2011. 
Un serveur sur les plages d'Antibes (Alpes-Maritimes), le 29 juillet 2011.  ( MAXPPP)