Coronavirus : "L'impression que le gouvernement navigue à vue"

Au sein de l'exécutif, il semble qu'il y ait eu des tiraillements quant aux mesures annoncées par Olivier Véran, mercredi 23 septembre, notamment sur la question des bars. Le ministre de la Santé aurait eu gain de cause. Les éclairages de la journaliste politique Astrid Mezmorian.

Emmanuel Macron semble avoir été contre la fermeture des bars, Olivier Véran pour… Mais ce dernier aurait eu gain de cause. La situation sanitaire s'aggrave, mais "au nom de la préservation de l'économie, le gouvernement n'assume plus de paralyser le pays", explique Astrid Mezmorian sur le plateau du 23h. Il y a donc eu une évolution des couleurs, le champ lexical qui change. Le gouvernement veut éviter un reconfinement, mais les mesures annoncées pourraient passer pour des "rustines".

Que va en penser l'opinion ?

D'un autre côté, il a été montré que le confinement ne supprime pas le virus, mais le ralentit seulement. Il était aussi destiné à soulager les hôpitaux ; aujourd'hui ils tiennent, mais on ne sait pas jusqu'à quand ? "On a une impression que le gouvernement navigue un peu à vue", détaille Astrid Mezmorian. Le propre d'une épidémie est de gérer au jour le jour et il est difficile d'avoir une vision. Reste à voir si l'opinion sera clémente, notamment après l'épisode des masques et la stratégie peu lisible sur les tests.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 10 mars 2020 à Paris. 
Emmanuel Macron, le 10 mars 2020 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)