Coronavirus : bars, restaurants, qui ouvre et qui ferme ?

De nouvelles restrictions sont désormais en vigueur à Lille (Nord), Lyon (Rhône), Saint-Étienne (Loire) et Grenoble (Isère), qui rejoignent Paris et Aix-Marseille (Bouches-du-Rhône). Mais les règles sont floues, notamment sur la différence entre bar, restaurant et café.

Est-il légal de boire de l’alcool en terrasse, alors que les bars doivent fermer en zone d’alerte maximale ? Certains clients ont du mal à s’y retrouver, samedi 10 octobre. Sur le papier, la règle est simple : les bars doivent rester fermés ; les restaurants, eux, ont le droit d’être ouverts. La directive n’est pas toujours respectée. À Marseille (Bouches-du-Rhône), un bar réchauffe désormais quelques plats surgelés pour rester ouvert. "Je ne sais pas si c’est vraiment dans la légalité, mais bon, on va crever de faim si on continue comme ça", déplore le gérant.

Amende de 135 euros 

À Paris, un bar-restaurant peut, lui, rester ouvert, si la restauration représente plus de la moitié de son chiffre d’affaires. Les contrôles se multiplient. Une brigade des bars, composée de 40 policiers, fait une tournée à Marseille. Les sanctions prévoient une amende de 135 euros et la fermeture administrative de l’établissement en cas.

Le JT
Les autres sujets du JT
La terrasse d\'un restaurant à Marseille le 5 octobre 2020. 
La terrasse d'un restaurant à Marseille le 5 octobre 2020.  (NICOLAS TUCAT / AFP)