Police : l'impossible prévention du suicide ?

Deux policiers se sont suicidés, jeudi 18 avril, avec leur arme de service, l'un à Paris, l'autre à Montpellier (Hérault). 28 policiers se sont suicidés depuis le début de l'année. Les précisions de la journaliste Sophie Neumayer.

FRANCE 3

Comment réagit-on au ministère de l'Intérieur, après les deux suicides policiers survenus jeudi 18 avril ? "28 policiers ont mis fin à leurs jours depuis le mois de janvier, c'est deux fois plus que l'année dernière à la même période. La crainte au ministère de l'Intérieur, c'est de faire face en 2019 à une année noire pour la police", explique la journaliste Sophie Neumayer, en duplex depuis la place Beauvau, à Paris.

Une ligne téléphonique d'aide psychologique ouverte

"C'est pourquoi Christophe Castaner a annoncé la semaine dernière la mise en place d'ici une 15 jours d'une 'cellule alerte prévention suicide', avec notamment la mise en place d'une ligne téléphonique ouverte 24 heures sur 24, destinée à mettre en relation les fonctionnaires de police en souffrance avec des psychologues. Encore insuffisant pour les syndicats de police, qui demandent à être reçus de toute urgence place Bauveau. En attendant, tous appellent à se rassembler demain [vendredi 19 avril] à 11h30 en silence devant tous les commissariats de France", conclut Sophie Neumayer.

Le JT
Les autres sujets du JT
La circulation différenciée s\'applique également dans la métropole lilloise, où des contrôles routiers ont aussi lieu, le 27 février 2019.
La circulation différenciée s'applique également dans la métropole lilloise, où des contrôles routiers ont aussi lieu, le 27 février 2019. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)