Moselle : la tradition des boules de Noël soufflées

En Moselle à Meisenthal, une boule de Noël fabriquée en verre est une institution et un véritable succès.

FRANCE 2

Comme des étoiles tombées du ciel, une nuée de boules de Noël de toutes les formes et de toutes les couleurs est suspendue au plafond. Depuis vingt ans, imaginées par des artistes et des designers, elles sont fabriquées grâce au savoir-faire des verriers, dans l'atelier de Meisenthal en Moselle. Cette année, c'est Nathalie Nierengarten, qui a dessiné la boule star. Une évidence pour cette petite-fille de verrier. "De nos jours, tout est industriel, tout est produit en quantité illimitée. Ici, on produit de manière artisanale. Je trouve extraordinaire que cela soit conservé", explique-t-elle.

45 000 boules vendues en 2017

La sauvegarde d'un savoir-faire ancestral est le rôle de ce centre d'art verrier. Chaque boule est fabriquée à la main. Le verre en fusion est travaillé, façonné puis soufflé dans un moule en fonte. En quelques semaines, plusieurs milliers de ces boules seront ainsi produites dans un ballet contemplé par des visiteurs. Le made in Meisenthal attire. En cette période de fêtes, les acheteurs se bousculent dans la boutique qui jouxte l'atelier, prêts à débourser de 10 à 20 euros pour chacune des décorations. Rien pourtant ne laissait présager ce succès lorsqu'il y a vingt ans,on relança ici la tradition des boules de Noël. "On en avait vendu 50 à l'époque (...) l'an passé on en a vendu 45 000", se souvient Yann Grienenberger, directeur du centre international d'art verrier de Meisenthal. Dans la vallée, la légende raconte que les premières boules de Noël furent fabriquées par un verrier une année de sécheresse, pour remplacer les fruits qui ornaient habituellement les sapins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Décoration d\'un sapin de Noël par une famille à Sant-André-sur-Orne, le 7 décembre 2003.
Décoration d'un sapin de Noël par une famille à Sant-André-sur-Orne, le 7 décembre 2003. (MYCHELE DANIAU / AFP)