Metz : un soldat réserviste âgé de 20 ans tué par un "tir accidentel" en pleine tête

L'auteur du tir a été placé en garde à vue et une enquête a été ouverte.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Palais du gouverneur militaire de Metz à la surveillance duquel était affecté le soldat réserviste tué accidentellement mercredi 24 juin 2020 (illustration). (PIERRE ADEN / EyeEm)

Un soldat réserviste âgé de 20 ans a été tué, mercredi en fin d’après-midi, par un "tir accidentel", dans une guérite - un poste de garde - installée devant le palais du gouverneur militaire de Metz (Moselle), a annoncé le chef d’état major de l’armée de Terre jeudi matin. Un autre soldat, avec qui il s’apprêtait à partir en patrouille, a accidentellement ouvert le feu. Il a été placé en garde à vue, a appris France Bleu Lorraine Nord auprès du procureur de la République de Metz.

L’accident a eu lieu vers 18h30 mercredi. Les deux soldats du 40e régiment d’artillerie de Suippes (Marne) se préparaient à partir en patrouille, quand l’un d’entre eux a ouvert le feu, à la suite d’une mauvaise manipulation de son arme, touchant à la tête l’artilleur première classe Alexis Battu. Le réserviste a été transporté en état de mort cérébrale au CHU de Nancy (Meurthe-et-Moselle), où il est décédé de ses blessures peu de temps après.

L'auteur du tir accidentel en garde à vue

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Metz, qui va devoir établir les circonstances exactes de cet accident. L’auteur du tir accidentel a été placé en garde à vue et son arme, un Famas, a été saisie. Elle va faire l’objet d’une expertise minutieuse afin de déterminer si elle est éventuellement défectueuse. Le militaire qui a tiré accidentellement n’avait pas d’alcool dans le sang, a appris franceinfo de source proche de l’enquête.

Le soldat tué, né à Vierzon, était réserviste au sein du 40e régiment d’artillerie à Suippes (Marne), affecté à la garde du palais du gouverneur militaire de Metz depuis une quinzaine de jours. Il était engagé au titre de la réserve opérationnelle depuis octobre 2019.

Dans un message publié sur Twitter, le chef d’état major de l’armée de Terre, le général Thierry Burkhard, a salué la mémoire d’un soldat aux "grandes qualités humaines et intellectuelles, appliqué et volontaire, notamment lors des challenges sportifs, et apprécié de ses pairs pour sa grande camaraderie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.