Emploi : boulangeries cherchent vendeurs désespérément

Le chômage a baissé de 0,4% au 3e trimestre, selon les chiffres publiés par le ministère du Travail vendredi 25 octobre, soit 15 800 demandeurs d'emploi en moins. Ils sont officiellement 3 616 700 à être enregistrés chez Pôle emploi. Pourtant, des secteurs ont toujours du mal à embaucher, comme les boulangeries.

FRANCE 3

Pains au chocolat, croissants, baguettes... Chaque matin, Coline les dispose en rayons et en parle avec gourmandise aux clients. Son métier de vendeuse en boulangerie est plus difficile qu'il n'y paraît, selon elle. Le secteur de la vente en boulangerie peine à recruter. Dans une boutique près de Tours (Indre-et-Loire), il manque une personne pour soulager les quatre employés, qui travaillent sur toute la semaine. "On ne va pas se le cacher, ça reste un stress. Après, il faut être sûr de soi, sûr de son métier", affirme-t-elle.

7 000 postes à pourvoir dans toute la France

Depuis six mois, le patron cherche désespérément du renfort. "J'ai contacté Pôle emploi pour recruter une vendeuse. Ils ont fait une présélection. Sont ressortis huit CV. Une personne s'est présentée sur les huit, et 35 heures, c'était trop pour elle", explique Cyril Chambay, patron de la boulangerie. Quelque 7 000 postes de vente en boulangerie sont à pourvoir dans toute la France. Pour susciter des vocations, la Fédération de la boulangerie a lancé une grande campagne de communication.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les apprentis n\'ont jamais été aussi nombreux en France. Une équipe de journalistes de France 3 est partie à la rencontre de deux jeunes femmes passionnées. Léa et Andréa sont élèves dans la même classe de Bar-le-Duc, en boulangerie.
Les apprentis n'ont jamais été aussi nombreux en France. Une équipe de journalistes de France 3 est partie à la rencontre de deux jeunes femmes passionnées. Léa et Andréa sont élèves dans la même classe de Bar-le-Duc, en boulangerie. (FRED TANNEAU / AFP)