Éducation : hausse de la prime des enseignants du premier degré

Samedi 30 avril, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé dans les colonnes du Journal du dimanche que les enseignants du premier degré allaient voir leurs primes être alignées sur celles de leurs collègues du second degré.

France 2

Les enseignants dans les collèges et les lycées touchent depuis 1989 une prime annuelle de 1 200 euros. La prime attribuée aux enseignants de primaire et de maternelle est quant à elle de 400 euros. Ces derniers souhaitent donc depuis longtemps un alignement avec leurs collègues du second degré. Dans le Journal du dimanche, la ministre de l'Éducation nationale est allée dans leur sens, en déclarant travailler "avec les syndicats à un alignement de ces deux primes dans le temps".

"Ne pas le repousser aux calendes grecques"

Les syndicats d'enseignants sont à la fois satisfaits et méfiants. "On se méfie du calendrier. On sait qu'il y a une échéance électorale l'année prochaine. Il ne faudrait pas que ce soit repoussé aux calendes grecques", prévient François Schill, représentant SNUIPP-FSU du Bas-Rhin. L'opposition voit justement dans cette annonce un cadeau électoral à 350 millions d'euros. La prime pourrait être mise en place graduellement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enseignante donne une leçon d\'allemand dans une classe d\'accueil pour des migrants à Berlin (Allemagne), le 11 septembre 2015.
Une enseignante donne une leçon d'allemand dans une classe d'accueil pour des migrants à Berlin (Allemagne), le 11 septembre 2015. (FABRIZIO BENSCH / REUTERS)