Violences conjugales : un carnet de bord sécurisé et confidentiel pour les victimes

En France, le confinement a augmenté une hausse des signalements de violences conjugales, une association lance la plateforme Mémo de vie, dans laquelle les victimes peuvent tenir un journal de bord sécurisé.

Un carnet de bord sécurisé pour renseigner les disputes qui émaillent le quotidien, dire grâce à un code couleur si on se sent en sécurité ou en danger. Autant de signaux pour opérer une prise de conscience chez la victime avant que le conjoint n’aille trop loin. Laurence, visage flouté et voix modifiée raconte à France Télévisions le jour où son mari violent est allé trop loin "Un jour je suis partie une après-midi, accompagner mes enfants chez quelqu'un. Pour lui j’ai mis trop longtemps, quand je suis rentrée j’ai fini à l’hôpital. J’ai cru que j’allais mourir." Son mari a été condamné, aujourd’hui, il suit une thérapie et est de nouveau en couple avec Laurence, qui reste vigilante. La plateforme confidentielle la rassure : "ils ne peuvent pas tomber dessus et elle n'apparaît pas sur l'historique."

Rassembler des preuves

Mémo de vie permet également de rassembler des preuves précieuses pour la police "Ça nous permet d’avoir ces éléments pour pouvoir en parler avec le mis en cause", explique Xavier Tourret, major de police à la brigade de protection de la famille du commissariat de Bourges (Cher). "C’est la justice qui s’adapte à la technologie, c’est désormais à nous d’aller chercher les instruments qui nous permettront de condamner les auteurs", explique Joël Garrigue, procureur de la république de Cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration d\'un brassard de police, le 12 avril 2019 à Marseille.
Image d'illustration d'un brassard de police, le 12 avril 2019 à Marseille. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)