VIDEO. "Ses ouvrages sont des appels au viol" : Elodie, victime de David Hamilton, témoigne dans un documentaire

Une victime du photographe anglais se confie à Flavie Flament dans le documentaire "Viols sur mineurs : mon combat contre l’oubli", diffusé sur France 5.

Voir la vidéo
avatar
Isabelle GautierFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"C’est quand même atroce d’avoir donné un nom artistique à un violeur multirécidiviste." Elodie a été recrutée comme modèle par le photographe en 2004. Elle avait 15 ans, David Hamilton plus de 70 ans. "Selon lui, il nous faisait vivre quelque chose d’exceptionnel, il nous sortait du caniveau." S'ensuivent des séances photos où les parents sont interdits, sans assistants et avec un même rituel : massages qui dérapent, pénétrations.

David Hamilton a régné pendant quarante ans sur les plages de Saint-Tropez et du Cap d’Agde. Au fil du temps, le photographe aux 10 millions de posters vendus dans le monde utilise sa notoriété pour dénuder de plus en plus ses modèles. Aux yeux de tous et en toute impunité.

"Que son flou hamiltonien ne figure plus dans le dictionnaire"

Peu à peu l’Allemagne, l’Angleterre et les Etats-Unis interdisent ses livres et ses expositions, mais pas la France."Cet homme, il a fait paraître normal le fait de regarder des enfants avec un regard sadique", "ses ouvrages sont des appels au viol", déplore Elodie, qui ajoute : "Que la France ait laissé faire ça, ce n’est pas normal." Elle souhaite "que son flou hamiltonien ne figure plus dans le dictionnaire". L’animatrice Flavie Flament, elle aussi victime, a recueilli le témoignage d’Elodie dans un documentaire intitulé Viols sur mineurs : mon combat contre l’oubli, diffusé mercredi 15 novembre sur France 5 à 20h45.

Photo de Flavie Flament et Elodie, dans le documentaire \"Viols sur mineurs, mon combat contre l\'oubli\" diffusé dans \"Le monde en face\" sur France 5.
Photo de Flavie Flament et Elodie, dans le documentaire "Viols sur mineurs, mon combat contre l'oubli" diffusé dans "Le monde en face" sur France 5. (ANTOINE FLAMENT)