Soupçons de fraude fiscale : la garde à vue de Thierry Solère levée "sur avis médical" au bout de 37 heures

Le député LREM était entendu depuis mardi matin, soupçonné notamment d’avoir favorisé les entreprises dans lesquelles il travaillait. 

La garde à vue de Thierry Solère a été levée \"sur avis médical\", mercredi 18 juillet au soir.
La garde à vue de Thierry Solère a été levée "sur avis médical", mercredi 18 juillet au soir. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La garde à vue de Thierry Solère a été levée, mercredi 18 juillet à 21h45, au bout de 37 heures "sur avis médical", indique le parquet de Nanterre dans un communiqué.

Le député LREM des Hauts-de-Seine était entendu depuis mardi matin dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraude fiscale, à la PJ de Nanterre. "Les investigations nécessaires à la manifestation de la vérité et à la vérification de certains éléments avancés par M. Solère lors de ces différentes auditions se poursuivent sous l’autorité du procureur de la République de Nanterre", précise le parquet.

Thierry Solère est suspecté d’avoir favorisé les entreprises dans lesquelles il travaillait. Les enquêteurs le soupçonnent également de trafic d'influence, corruption, abus de biens sociaux, financement illicite de dépenses électorales et manquement aux obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). La garde à vue avait été prolongée mercredi.

Me Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich, les avocats du député, ont affirmé à l'AFP que Thierry Solère n'avait "pas été déféré devant un juge d'instruction en vue d'une mise en examen".