Sofana Dahlan : Saoudienne, avocate et féministe

Entrepreneuse sociale, diplômée en droit et enfin reconnue comme avocate dans son pays après un long combat, Sofana Dahlan parle du féminisme en Arabie Saoudite

Un combat pour être reconnue

« Je suis une des premières femmes à avoir été autorisées à étudier la loi. J’ai eu mon diplôme en 2000 mais je n’ai n’ai été reconnue avocate qu’en 2013 donc ça a été un long combat, » explique Sofana Dhalan. Elle continue en affirmant qu’il n’y avait pas de loi qui interdisait les femmes d’étudier la loi dans son pays, mais que les gens « partaient simplement du principe que c’était interdit, » Après 13 ans de lutte pour faire reconnaître sa valeur et son statut, l’avocate et activiste affirme que « ça en valait la peine. »

Le féminisme « à travers le prisme de l’islam »

« L’islam a accordé beaucoup de droits aux femmes, néanmoins ils n’ont pas été appliqués. Donc je demande qu’ils soient mis en oeuvre correctement, » revendique Sofana. Elle raconte l’histoire de Khadijah, la première femme du prophète de l’islam Mahomet, une entrepreneuse et une militante, mère de quatre enfants mais néanmoins une grande femme d’affaires.

« On ne peut pas accepter une société ou on accorde tout les droits à un sexe et aucun à l’autre. Donc je me présenterais comme une féministe tant qu’il y aura des inégalités entre les sexes. La minute où les femmes obtiennent tous les droits, alors je suis juste un être humain. »

Sofana Dahlan : Saoudienne, avocate et féministe
Sofana Dahlan : Saoudienne, avocate et féministe (Brut.)