Réveillon : ces pétards et feux d'artifice interdits importés d'Allemagne

Lors de la nuit du Réveillon, certains utilisent des pétards et des feux d'artifice. Mais attention, les accidents sont nombreux. Certains vont même jusqu'à se fournir en Allemagne pour contourner la législation française.

Voir la vidéo
France 2

"Bonjour Monsieur, Gendarmerie nationale !", déclare un gendarme à un couple de conducteurs. À la frontière allemande, près de Vogelgrun dans le Haut-Rhin, les gendarmes contrôlent tous les véhicules. Ils recherchent des pétards et des feux d'artifice, vendus en Allemagne et interdits en France. Les catégories deux et trois sont dangereuses pour l'homme selon la loi française. En posséder est un délit, en une heure, six personnes ont été arrêtées.

Rappel à la loi

"Je ne savais pas qu'il y avait des procès verbaux. Je pensais qu'ils les confisquaient juste", explique un homme. À quelques heures de la soirée du Nouvel An, les opérations coup de poing se multiplient en Alsace. Aujourd'hui, certains écopent d'un rappel à la loi, mais s'il y a récidive dans les deux ans, la peine va jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu\'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg.
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)