Rennes : des tags retrouvés sur une exposition consacrée à l'anniversaire de l'abolition de la peine de mort, la ville porte plainte

Les panneaux, collés sur les murs de l'ancienne prison de Rennes à l'occasion des 40 ans de l'abolition de la peine de mort, ont été couverts de tags. La ville mais également l'association en charge de l'exposition ont l'intention de porter plainte.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une exposition dédiée aux 40 ans de l'abolition de la peine de mort a été taguée à Rennes. (France Bleu Armorique / Radio France)

Une exposition consacrée aux 40 ans de l'abolition de la peine de mort a été retrouvée taguée samedi 9 octobre, rapporte France Bleu Armorique. Elle venait d'être installée sur les murs de l'ancienne prison Jacques Cartier, à Rennes en Ille-et-Vilaine.

Sur certains panneaux, des flyers au nom de L'envolée, un collectif qui lutte contre les prisons, étaient collés. D'autres panneaux étaient recouverts d'inscriptions où l'on pouvait lire "ACAB", pour "All Cops are Bastards" (tous les flics sont des salauds), mais aussi "La prison en Feu", et "Crève les CRA", (centres de rétention administrative).

La ville de Rennes et l'association vont porter plainte

Christian Gentilleau est le président de Champs de Justice, l'association à l'origine de l'exposition. C'est lui qui a découvert les tags. Il se dit "très choqué que l'on s'attaque à une telle exposition". La ville de Rennes a prévu de porter plainte, ainsi que l'association.

Les panneaux seront remontés ailleurs. Mais la date et le lieu ne sont pas connus.
Les autres activités organisées dans le cadre de cet anniversaire sont maintenues ce dimanche 10 octobre, avec notamment une projection de films et une pièce de théâtre, "Le dernier jour d'un condamné à mort", adaptée du livre de Victor Hugo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.