Quand les températures grimpent, les employeurs ont des obligations envers leurs salariés

Les fortes chaleurs compliquent particulièrement la tâche de certaines catégories de travailleurs, comme ceux sur les chantiers ou dans les bureaux sans climatiseur. Certains patrons adoptent des solutions spécifiques pour éviter le coup de chaud.

Cette vidéo n'est plus disponible

Dans une entreprise sans climatisation, les salariés ont pris le parti de se réfugier dans les salles les plus fraîches. "On bouge un peu selon la chaleur du jour", confirme en jeune femme. "Ce qu'on fait, pour faire baisser le niveau de température, c'est évidemment ouvrir les fenêtres la nuit et le matin. On installe des ventilateurs pour tous les salariés et puis, par ailleurs, on prévoit de l'eau, beaucoup d'eau", explique Frantz Gault, associé Néo-Nomade.

Eau et ventilateurs

L'eau fraîche et gratuite fait partie des obligations listées par le ministère de l'Économie et des Finances, en cas de canicule. Il en va de même pour la ventilation des locaux. En revanche, la climatisation n'est pas obligatoire. Certaines entreprises optent également pour le travail à domicile. "J'ouvre mes fenêtres le matin, je les ferme dans la journée. Je peux me rafraîchir voire prendre des douches", décrit Hortense Penhirin, qui a travaillé depuis chez elle mardi 23 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que la canicule s\'abat à nouveau sur la France la semaine du 24 juin 2019, les ventilateurs sont de sortie chez les particuliers pour faire face à la vague de chaleur. 
Alors que la canicule s'abat à nouveau sur la France la semaine du 24 juin 2019, les ventilateurs sont de sortie chez les particuliers pour faire face à la vague de chaleur.  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)